mardi 7 août 2018

Gribouillages nocturnes


Cette nuit elle savoure sa solitude. Après quelques années de vie de couple, Elle avait peur de se retrouver seule.Elle se faisait tous les soucis du monde surtout que la brouille était survenue à un moment délicat de sa vie: la maladie.Le lit vide la terrifiat. Les murs lui rappelaient des moments précis et la suffoquaient. Elle croyait que cela allait l'affecter à jamais . Mais voilà, doucement elle a appris à continuer le chemin esseulée. 
Peu à peu, elle a retrouvé ses habitudes d'antan: le bain prolongé dans une salle de bain sentant l'encens, les petits soins pour son corps; masques faits maison et petites astuces de maman, le bien-être de se balader nue après une douche ou un bain, la folie de chanter avec sa voix horrible, le soulagement de danser comme une folle sur la table basse du salon ou pieds nus sur la table d'un bar ou club , le plaisir de lire et d'écrire, les belles rencontres avec les ami(e)s, les ballades folles en voiture à l'aube, la joie de taquiner les gens partout où , la baeuté de rire à plein dents en disant des conneries, l'empressement vers un poste de police, un tribunal ou un hôpital pour aider une personne en détresse à toute heure de la journée...
Elle a réappris à vivre pour elle et à redevenir autonome.
Cette nuit elle écoute la nuit.Les cigales qui chantent, les hiboux qui bouboulent, les chats qui s'accouplent , les chiens qui aboient au loin...
Cette nuit, elle s'écoute ...elle écoute son corps et son âme
Cette nuit elle ré-embrasse sa liberté ...
Cette nuit elle s'envole loin des mensonges, de la trahison, de l'hypocrisie et de la violence...Elle déploie ses ailes et vise l'infini.

2 commentaires:

Merci !

Depuis hier je me sens si heureuse, fortunée, et chanceuse grâce à mes ami(e)s qui m'ont organisé un hommage-surprise.  Tout d'abord...