lundi 7 décembre 2015

"Le Visage de Dieu" de Bahram Aloui

"Le Visage de Dieu " est le premier long-métrage documentaire de Bahram Aloui. C'est une oeuvre autobiographique qui retrace la période allant de l'année 2010 à l'année 2014 avec l'évocation d'un passé et d'une enfance. 




Filmé avec une  petite caméra numérique, Le Visage de Dieu raconte l'histoire d'une vie, celle de Bahram, le petit paysan de Makther parti continuer ses études en arts dramatiques  à la capitale "Tunis", tout en défiant sa pauvreté. Une histoire qui s'entrecroise avec celle de la Tunisie et de sa révolution; des sentiments mitigés: un mélange de joies simples et de déceptions, d'espoir et de pessimisme... . 

Le film nous guide vers des régions marginalisées et oubliées des politiciens et des décideurs. Il s'agit de régions dont le passage de la révolution en Tunisie a été imperceptible. Ces régions continuent à vivre dans la misère, la précarité et la pauvreté malgré les maintes promesses des campagnes électorales. Les gens s’y battent pour survivre, pour assurer une vie à leur descendance...

 Bahram quant à lui, se bat pour continuer ses études et réaliser son rêve, devenir acteur ... Il défie la pauvreté et l'indifférence des habitants des grandes villes face à la souffrance de l'autre. 

Bahram nous fait voyager dans les campagnes de notre pays, des zones d'ombre  qui sont cependant  dotées d'une beauté naturelle extrême et dont les habitants sont d'une hospitalité, simplicité et spontanéité inégalées. Il nous amène chez sa famille et  nous fait connaitre son entourage.  Mais  il nous fait aussi  visiter des zones d’ombre de la capitale  en nous faisant entrer dans des bars et des cafés populaires de la ville où se rencontrent des écrivains, des philosophes, des artistes désenchantés et oubliés de toutes et de tous …Et en nous faisant vivre des moments clés de la révolution : des manifestations, des marches et des sit-ins tout en donnant la voix à certaines personnes qui y ont participé.



Le film est si émouvant. Il est charcatérisé par une grande spontanéité .  Il nous amène à nous poser des questions, à faire notre autocritique, à avoir un autre regard sur la réalité d’une révolution … Les passages poétiques auxquels on a droit d’un moment à l’autre révèlent la grande sensibilité et la grande plume de Bahram Aloui.



C’est une belle expérience et une  aventure intéressante d’un acteur qui s’est retrouvé derrière la caméra le temps d’un film. Pendant 58 minutes, Bahram a réussi à nous faire voyager  à tarvers les sentiments, les mots, les musiques et les paysages.

Le Visage de Dieu a été primé ( Le DromaD’Or) dans le cadre du Festival  du Documentaire de Douz  «Douz Doc Days». 

Il sera projeté cette semaine et plus précisemment  le mercredi 9 décembre 2015 dans la salle le Rio dans le cadre de son ciné-club hebdomadaire. 


Ne le ratez pas! 
Pour plus d'information: 
Page Facebook: ici 
 Trailer :ici 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire