Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du août, 2012

A Menzel Bourguiba, les obscurantistes ciblent Lotfi Abdelli !

Que dire à part le fait que je me sens  écœurée et dégoûtée par rapport à ce que l'artiste Lotfi Abdelli a subi  hier!
Pour ceux qui ne sont pas au courant de cette mésaventure; Hier, le comédien et l'humoriste  tunisien Lotfi Abdelli devait se produire sur la  scène  de la maison de la culture à Menzel Bourguiba pour présenter son spectacle 100% hallal. Mais des gens se couvrant d'apparence et de paroles communément considérées comme étant celles des salafistes l'y ont empêché en lui faisant parvenir des menaces et en s'installant  devant la salle où ils ont décidé d'organiser une cérémonie religieuse.
Lotfi Abdelli n'est pas à sa première mésaventure ni avec les salafistes ni avec le gouvernement tunisien et plus spécifiquement avec le Ministère de l'Intérieur et les forces de l'ordre. En effet, les policiers ont déjà  catégoriquement refusé d'assurer la sécurité des spectacles de Lotfi Abdelli sous le prétexte que son show  comprend des passa…

A propos du tabassage que j 'ai subi et ... D'autres choses.

Dans mon pays l'histoire semble, encore une fois, se mouvoir avec prestance, ténacité et assurance dans la direction de l 'horizon d'espérance et de changements qu'ont ardemment désiré nos  martyrs, nos blessés et toutes les populations, qui se sont soulevées à partir de 2008, de façon dispersée tout d'abord puis en rangs serrés ( de façon naturelle et spontanée) depuis la fin 2010...
Les événements se précipitent et les gens, jeunes et moins jeunes, prouvent de nouveau qu'ils n'ont plus peur effectivement  et que ni les palabres qui se drapent de religion, ni les promesses  prétentieuses et fausses de paradis ici et dans l'au-delà ne sont plus à même de les berner...
Un peu partout-à Sidi Bouzid, Regueb, Menzel Bouzayane, kasserine, Monastir, Hammamet, Tunis et sa ceinture de quartiers, dits populaires mais aussi dans les cités des classes moyennes..-les gens se soulèvent encore, une fois, se révoltent contre la confiscation  de leur efforts par des parv…

Manifestation du 09/08 devant l'#ANC/ August 9th Demonstration outside the #NCA

Aujourd'hui des Tunisiens libres se sont donné rendez-vous devant le siège de l'Assemblée nationale Constituante pour protester contre les dépassements du gouvernement en place et ceux des représentants de l'Assemblée constituante. Les présents ont surtout dénoncé l'introduction du mot "complémentarité" dans le projet de Constitution pour définir les rapports entre les femmes et les hommes dans la société et les indemnisations prévues pour les "militants" qui ont croupi dans les cellules des prisons de Ben Ali . La manifestation s'est plutôt bien déroulée  malgré le déploiement d'un grand nombre de policiers quand les manifestants ont essayé de s'approcher de la portière extérieure du bâtiment. Les slogans étaient divers mais réclamaient pour la plupart l'égalité totale entre les femmes et les hommes ainsi que le boulot et le respect des travailleurs et des syndicalistes. Des femmes ont donné des discours dans lesquels elles ont récl…

بيـــــــــــــــــــــــان المســــــــــاواة بين الجنسي استحقاق المســـــــــــاواة بين الجنسين ضرورة

تونس في 4 اوت 2012
بيـــــــــــــــــــــــان
 المســــــــــاواة بين الجنسين استحقاق                                        المســـــــــــاواة بين الجنسين ضرورة
ونحن نستعد لإحياء الذكرى 56 لصدور مجلة الأحوال الشخصية نفاجأ بما تتجاذبه عدد من ممثلات وممثلي الشعب التونسي داخل المجلس الوطني التأسيسي من مناقشات ومواقف تستهدف ضرب مبدأ المساواة بين الجنسين وتعبر عن رفض تام للحقوق الإنسانية الكاملة للنساء و ضرب لكرامتهن ومواطنتهن.       إن ما اقترحه بعض عضوات وأعضاء لجنة الحقوق والحريات من أن " حماية حقوق المرأة ودعم مكاسبها باعتبارها شريكا حقيقيا للرجل في بناء الوطن ويتكامل دورهما داخل الأسرة. "  ليس إلاّ تنكرا لما صرح ووعد به المترشحات والمترشحون من مختلف الاتجاهات السياسية في الحملة الانتخابية من تمسك بحقوق النساء وتطوير مكاسب الشعب التونسي.       ففي الوقت الذي تتعالى فيه الأصوات أفرادا وجماعات من أجل دعم وتطوير حقوق النساء ودسترتها يعتبر هذا الموقف ضربا للمكاسب ومكرسّا لمنظومة أبوية تمنح السلطة المطلقة للرجل وتسلب المرأة حقوقها بوصفها مواطنة كاملة الحقوق وتتمتع …

Communiqué L’égalité est un droit, L’égalité est une nécessité

Tunis, le 4 août 2012
Communiqué L’égalité est un droit, L’égalité est une nécessité
Alors que nous nous apprêtons à fêter le 56 anniversaire de la promulgation du Code su Statut Personnel (CSP), nous sommes surprises par les débats et les  positions prises au sein  de l’Assemblée Nationale Constitutive (ANC) par des représentants et représentantes du peuple et dont  le seul but est la remise en cause du principe de l’égalité entre les sexes et le refus de la reconnaissance des droits humains des femmes. Ces positions frappent de plein fouet la citoyenneté et la dignité des femmes. La proposition faite par certains membres de la commission des droits et des libertés qui dit que « la femme est la complémentaire de l’homme au sein de la famille… »  est un revirement total  par rapport aux promesses faites au cours de la campagne électorale  par   tous les  courants politiques  qui avaient affirmé  leur  attachement aux droits des femmes, et leur volonté de les faire évoluer.
Au…

Assaulted by the Cops!

On August 5, 2012, I went to Avenue Habib Bourguiba to take part in a peaceful rally meant at denouncing the failures of the government. An event that has been scheduled several days ago by some actors of the civil society as well as some  cyber-activists and independent citizens.
Once there, I went to see a bunch of friends gathered at the cafe "The Univers'' including: Rym El Benna, Abdessalem Hamdi, Slim Amamou and many others. The scene was incredible:a number of  police officers occupied some of the neighboring tables, others dressed in "Fighting uniform" were on the median strip of the Avenue. We learned that the cops have chased away the persons sitting on   the stairs of the Municipal Theater.
At 9.30,  we decided to move and start our rally on the median strip in front of the Municipal Theater. At first the police tried to disperse us, using the pretext of the state of emergency- not allowing the gathering of more than three people in public place…