mercredi 15 août 2012

A Menzel Bourguiba, les obscurantistes ciblent Lotfi Abdelli !

Que dire à part le fait que je me sens  écœurée et dégoûtée par rapport à ce que l'artiste Lotfi Abdelli a subi  hier!

Pour ceux qui ne sont pas au courant de cette mésaventure; Hier, le comédien et l'humoriste  tunisien Lotfi Abdelli devait se produire sur la  scène  de la maison de la culture à Menzel Bourguiba pour présenter son spectacle 100% hallal. Mais des gens se couvrant d'apparence et de paroles communément considérées comme étant celles des salafistes l'y ont empêché en lui faisant parvenir des menaces et en s'installant  devant la salle où ils ont décidé d'organiser une cérémonie religieuse.

Lotfi Abdelli n'est pas à sa première mésaventure ni avec les salafistes ni avec le gouvernement tunisien et plus spécifiquement avec le Ministère de l'Intérieur et les forces de l'ordre. En effet, les policiers ont déjà  catégoriquement refusé d'assurer la sécurité des spectacles de Lotfi Abdelli sous le prétexte que son show  comprend des passages attentant  à leur dignité. 

 Lotfi Abdelli  avec son spectacle Made in Tunisia au Festival d' Ezzahra Juillet 2009

Cette atteinte gravissime à la liberté d'expression et aux manifestations culturelles n'a parait-il pas du tout ému le Ministère de la Culture qui n'a donné aucun signe de vie.  Le Ministère de l'Intérieur quant à lui  a persisté dans son boycott des spectacles de l'humoriste ce qui a contraint le directeur du festival de Menzel Bourguiba à annuler le show . 

Personnellement, je parie que les salafistes en question n'ont de fait aucune idée du contenu du spectacle comme ça été le cas pour l'exposition de la "Abdellia ". Mais quel que soit le cas,  je crois profondément que ni eux ni personne d'autre n'a  le droit d'interdire une  performance d'un artiste pour la simple raison qu'elle ne lui plaît pas ou au nom de considérations idéologiques, politiques ou autres. Celui qui n'aime pas ou n'est pas d'accord totalement ou partiellement avec un spectacle, une exposition, un film, un livre.. etc n'a qu'à rester chez lui ou à exprimer son désaccord et ses griefs de façon pacifique  et à éviter d'attenter à la liberté des autres  citoyens qui ne partagent pas son avis. 

Je pense que le  gouvernement en place, par son attitude passive par rapport à cet événement, a démontré  encore une fois son incapacité à gérer le pays, son parti-pris et son insouciance par rapport aux libertés collectives et privées. Ce qui justifie les jugements de tous ceux qui estiment que c'est un gouvernement complice des forces obscurantistes,  rétrogrades et ennemies de tout modernisme, de la créativité en général , voire de tout ce qui est liberté et droits humains. D'ailleurs le fait que ce gouvernement ne cesse de fermer  l’œil et de faire la sourde oreille quand il s'agit de dépassements et d'agressions commis   au nom de la religion  et qu'il se précipite toujours pour réprimer toute personne qui ose pratiquer sa liberté de manifester, de s'exprimer comme il l'entend  ou de critiquer le pouvoir en place ne fait que confirmer qu'il est  bien loin de se soucier de l’intérêt général et qu'il n'est de fait qu'un organe au service d'un parti. 




10 commentaires:

  1. je suis d’accord avec toi
    http://www.youtube.com/watch?v=2VbcDK63D2s

    RépondreSupprimer
  2. L'algérie des années 90 et 91 est chez vous:seulement 2 exemples qui n'avaient à l"époque attirer aucune réaction ( à défaut d'action): 1- Linda de Souza a été obligé d'annuler son spectacle à Alger 2- Lors du match Egypt-Algérie , un vendredi, belhadj n'a libéré les fidèles qu' 16 heures !
    où étiez-vous à cette époque ? Le 11 septembre nous a donné raison et malheureusement pour vous vous a disqualifié pour défendre la démocratie dans les pays arabes parce que 1- vous vous êtes réveillé trop tard, le mal étant profond et 2- vous vous êtes réveillé lorsque le mal a frappé vos protecteurs, votre référence en démocratie.
    conclusion: vous nous avez ignoré, méprisé serait approprié, aux moments dificiles, vous payez le prix de ce mépris !

    RépondreSupprimer
  3. Malheureusement, nous, les arabes, ne savons pas tirer les leçons de nos expériences; rappelez-vous l'algérie des années 89-90. Il a fallu que le mal frappe nos maîtres pour que nous nous réveillons et compatissons, et encore... avec des regrets de n'avoir pas pu aller plus loin... Laboratoire de terrorisme ? Non ; merci. Continuez, nous observons comme vous l'aviez fait hier. Tant pis pour la morale ! Espris arabe est là Nous vivons malheureusement encore dans la préhistoire de la politique

    RépondreSupprimer
  4. je suis du même avis que toi lorsque tu dit que celui qui n'aime pas quelque chose peut exprimer son désaccord de manière pacifique et c'est la raison pour laquelle je défend l'islam sur mon blog. En effet, ce sont ce genre de personne qui met l'islam en danger, de telle sorte que celui qui ne connait pas cette religion la déteste.

    Ce qui me plait avec toi c'est ton engagement.

    RépondreSupprimer
  5. Si tu avais tenu un tel discours sous Ben ali je t'aurai applaudi des deux mains malheureusement les courageux ont les trouves qu'aujourd'hui sous Un gouvernement elu au suffrage universel, elu par un peuple longtemps opprimé, muet, agréssé.
    Ou etais-tu quand on emprisonnait des journalistes, des avocats....pour le seul crime qu'ils exprimaient la liberté d'expression qui t'es si chère aujourd'hui foutaise foutaise tu n'es qu'opprtunisme et Lacheté.

    RépondreSupprimer
  6. Vous comprendrez maintenant que le soit disant printemps arabe était orchestré pour que les dogmatiques financés par que Qatar et l'Arabie Saoudite prennent le pouvoir. Les manifestants et manifestantes qui croyaient à une démocratie de type occidental sont tous cocus. Les Tunisiens vont retourner au moyen âge. Vu de France, ce qui me semble le plus hallucinant c'est qu'une majorité d'expatriés aient voté pour Ennadha ! Bourguiba doit se retourner dans sa tombe. Dire que les femmes Tunisiennes avaient le droit de vote dès 1956, c'est à dire seulement 11 ans après les femmes Françaises. Vive la Tunisie tout de même, courage et détermination. résistez, battez-vous !

    RépondreSupprimer
  7. Salamalek,
    c'est peut être le choix du timing qui était inadéquat (pour ne pas dire un peu chwiya de mauvais goût).
    Déjà, ses oeuvres sont de la provoc , pour certains, certes, alors choisir la nuit du 27 Ramadan pour en produire une...
    Salamalek.
    Ala

    RépondreSupprimer
  8. Salamalek,

    C'est peut être un défaut de timing qui n'était pas adéquat (pour ne pas dire un peu chwiya de mauvais goût...).
    Déjà, ses ouvres sont de la provoc, alors en présenté une la nuit du 27 Ramadan...

    Wallahou a3lam ;-)
    Salamalek.
    Ala

    RépondreSupprimer
  9. Malheureusement,ce que j'écrivais le 17 Aout 2012 ( qui conicidait avec le 27eme jour de ramadan, comme me le fait remarquer TheAlatak) se confirme aujourd'hui que les ultras de l'Islam, ceux qu'ils sont seuls autorisés à défendre par la violence une religion don le sens éthimologique est:paix.
    Je persiste et signe: les arabes ne savent pas tirer les leçons des actions ( actes) politiques. Rappelez-vous ce qu'a déclaré un responsable politique occidental lors du boycott pétrolier de 1973: " Vous avez du pétrole , nous avons des idées!"

    RépondreSupprimer