samedi 26 septembre 2015

Je vous vomis !

Est ce que vous vous rappelez du scandale des « tests de virginité » forcés, infligés par l’armée à des manifestantes de la place Tahrir en 2011 ? Figurez-vous, ce n’était pas une première !
Sous le régime de Ben Ali, beaucoup de détenues, surtout politiques, avaient subi ce genre de tests, comme moyen de répression voire de torture, lorsqu’elles étaient passées par des centres d’arrestations et stations de police à cause de leurs activités politiques ou celles d’un proche/ un parent. Parfois cela passait au viol. Les hommes se faisaient violer aussi. Un bâton, une matraque, ou un tortionnaire affamé pouvaient s’en charger. D’ailleurs en ce qui concerne le viol des détenus hommes cela continue. Certains cas ont été signalés après la fuite de Ben Ali.
De plus, en ce moment même, un jeune Tunisien croupit dans une cellule nauséabonde et crasseuse après avoir été forcé à subir un test anal pour prouver son homosexualité. Visiblement les choses vont de pire en pis. Faute de problèmes et de difficultés de toutes sortes, l’état s’intéresse de prés à nos anus, verges, et vagins. 
Les systèmes exécutif et judiciaire sont complices dans des atteintes graves à notre intégrité morale et physique. 
En 2015, tu peux toujours te faire arrêter pour la simple raison d’être dans une relation amoureuse hors mariage. On te trainera devant la justice pour prostitution ou mariage hors du cadre légal même si ce n’a jamais été le cas. Cela est possible à cause de nos lois rétrogrades qui condamnent l’amour et qui lèguent à nos chers flics un pouvoir judicaire et exécutif. Ces mêmes flics sont épargnés de ce genre de traitement. Un seul mot, un mot magique leur suffit : « Zamil » pour transgresser toutes les lois et dépasser toutes leurs prérogatives. 
En 2015, tu peux toujours te faire arrêter et être forcé sous les menaces et la torture à subir toutes sortes de tests diaboliques notamment celui des urines pour la détection de la consommation des drogues. 
Parfois ton vagin ou ton anus ne en sont pas épargnés. Il y’a certains médecins, "des crapules", qui adorent les tâtonner pour fournir des preuves légales pour te foutre dans une cellule de prison. 
Et croyez- moi, tant que cela ne changera pas on sera toujours dans la merde. Tant que certains des droits les plus fondamentaux d’un être humain tels son intégrité physique et morale, sa vie privé etc sont bafoués on sera toujours dans la merde. Qu'on le veuille ou pas le progrés passe par un changement des mentalités, des visions mais aussi par le respect toutes sortes de libertés dont, dans notre cas, la liberté sexuelle, la liberté de disposer de son corps, de soi! 
Cet état qui s’offre un pouvoir moralisateur sur les citoyens ferait mieux de se pencher sur les vrais problèmes qui rongent le pays et le détruisent jour après jour. Nos politiciens feraient mieux de se regarder dans leurs miroirs pour comprendre que ce sont eux qui ont le plus besoin des leçons de morale qu’ils sont subir aux autres. Des personnes qui appellent à amnistier des personnes pourries et corrompues ne peuvent être que plus pourries et corrompues qu’elles. 
Aujourd'ui, il est temps de changer les choses.Il est temps de rejeter les lois rétrogrades et d'abolir les pratiques diaboliques d'outre-temps.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire