Accéder au contenu principal

Discours à l'occasion de mon obtention du Grand Prix du World e.gov Forum 2011


Mesdames, Messieurs


Je n’ai pas l’habitude ni des discours ni des assemblées aussi brillantes et aussi officielles. Je n’ai jamais préparé mes interventions préalablement.
Mais je dois là faire une concession à Papa. En effet,  mon père a accepté de m’accompagner  la semaine dernière  au Festival du Livre de Mouans –Sartoux et je sais qu’en le  faisant il a  accepté de déroger à une règle  de vie qu’il s’est choisie depuis  la fin des années 1980 : ne plus remettre les pieds en France à cause d’une forte déception  qu’il a eu et surtout  à cause des difficultés que confrontent nos concitoyens  demandeurs de visas , et que vous connaissez tous  et que mon père qualifie de ‘parcours du combattant’.
Je fais donc une concession à mon père en lisant un speech que j ‘ai rédigé dans l’avion, et en me contrôlant ainsi afin d’être la plus proche possible du « diplomatiquement correct ». Bien que je sois convaincue que je ne pouvais pas m’astreindre aux protocoles et aux règles diplomatiques.
Mesdames et Messieurs

Volontairement, je vais me retenir ce soir de parler du passé. Le passé lointain, et le passé qui s’est arrêté le 14 Janvier 2011.Ni de tout ce que ce passé comporte de douleurs, d’injustices et de prises de position erronées. L’essentiel pour moi c’est que certains ont payé ou vont payer et que d’autres ont reconnu leur tort.

Je regarde donc notre présent et l’avenir  que nous cherchons à bâtir.
Et comme je suis censée représenter ici certains des jeunes de la Révolution Tunisienne, je vais tenter de vous faire connaître quelques données  et quelques positions  que je partage avec beaucoup de mes patriotes :

-Tout d’abord je tiens à préciser que notre Révolution ne s’est pas accomplie le14 Janvier. Cette date n’est, de fait, que la marque de l‘enclenchement d’un processus qui, je le crois, est en marche, et qui, je l‘espère, se poursuivra.
-Je tiens ensuite à dire que nos concitoyens  sont d’abord sur nous mêmes ! Mais nous croyons aussi  que tant de gens, de pays et d’états avec lesquels nous partageons une histoire, des principes et des valeurs devraient nous soutenir. Du moins en se retenant de nuire à la marche naturelle de notre transition.

Nos souffrances ont été grandes et prolongées. Notre patience n’a que trop durée et nous a presque minés.

Mais, à présent, le mur du silence est tombé, le mur de la peur est tombé et nous avons bien compris que notre destin c’est nous mêmes qui le faisons.

Et nous allons faire notre destin. A notre guise  Et quelque soit  la férocité des forces qui tirent en arrière, le destin s’inclinera devant notre volonté.

Mesdames, Messieurs

Pour terminer, permettez-moi d’exprimer  des vœux qui me tiennent  de la révolution

Mon premier vœux est que la France renoue avec ses valeurs qui ont conquis le monde et sont devenues universelles  et qu’elle règle rapidement et généreusement la situation de nos immigrés  clandestins et qu’elle trouve une solution honorable à ce calvaire que représente la postulation à un visa.

-Mon deuxième vœux est que s’établisse entre nos peuples un partenariat  basé sur l ‘égalité, la franchise et la loyauté.

Pour conclure  je vous remercie pour cet accueil émouvant et pour ce trophée qui représente tant pour moi et pour mes camardes cybernautes.  Et je vous prie  de me permettre de dédier cet événement aux martyrs et martyres de la Révolution Tunisienne et du Printemps Arabe, et d’avoir  une pensée particulière à ces jeunes que j ‘ai filmés, fauchés à la fleur de l’âge  dans la petite ville de Regueb.



Mesdames, Messieurs

Merci beaucoup
Et en votre présence je fais le vœux de continuer, de persévérer et de rester toujours  une blogueuse pour la liberté.

Commentaires

  1. بالصحة و الراحة

    تحية مغربية

    سلام

    RépondreSupprimer
  2. Chère Linna,

    Toutes mes sincères félicitations pour ce prix. Cette reconnaissance est totalement méritée et j'espère que vous continuerez à faire de ce blog une lecture de qualité aussi longtemps que Dieu le voudra. J'avoue qu'en tant que Tunisienne, j'ai été fière qu'une de mes compatriotes soit distinguée de la sorte et je me réjouis déjà de la Tunisie de demain que nous construisons tous ensemble.

    RépondreSupprimer
  3. Excusez moi, je me permets de reprendre votre texte dans un petit billet que je dédie demain à l'espoir fraternel et tremblant que je, que nous, avons pour que vous, tunisiens, continuiez à éviter les écueils et que votre route soit votre, belle et fraternelle.
    (en renvoyant à votre blog bien entendu (et je vous vole aussi quelques images))

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Le droit à la différence par Zohra Ben khoud

L'auteure de ce texte est une jeune fille , une lycéenne au lycée Pilote de Kairouan. 
Parfois , je me pose des questions du genre  pourquoi on n'est pas tous nés au même endroit , au même jour, à la même heure ? Pourquoi il y' a t il deux sexes ? Pourquoi homme et femme ? Pourquoi blanc et noir ? Pourquoi mince et gros ? je réalise alors que cette différence avec laquelle on est venu au monde , assure l'échange culturel , la richesse intellectuelle , la diversité et la variété sociale . La preuve, sous le même toit , on trouve un homme et une femme , sans qui , il n'y aura pas de reproduction . J'en déduis alors qu'il faut être différent pour avancer . Différent de sexe , de religion , d'ethnique , tout cela ne peut être que bénéfique et enrichissant pour tout un chacun . On s'accepte en fin de compte pour la simple raison qu'on est génétiquement différent .
Toutefois , en grandissant , on essaie de tout créer à nouveau . Dieu nous …

حنان أو قصة "حارقة "

أحيانا تضعك الصدفة أو القدر أمام مواقف لا تنساها أبدا أو أشخاصا يتركون أثرهم على حياتك الى اخر يو م فيها … فلا تنساهم . سافرت الى مدينة كوزنشا الصغيرة في جنوب ايطاليا من اجل تسلّم جائزة منحتني اياها احدى المنظمات كتكريم على مجهوداتي من اجل دعم الثقافة المتوّسطية أو هكذا ارتأت لجنة التحكيم المتكوّنة من اساتذة من السوربون الفرنسية و عديد الجامعات الايطالية العريقة و في طريق العودة … قابلت حنان … وصلت الى المطار باكرا و قمت باجراءات التسجيل و دخلت قاعة الرحيل حيث جلست وحيدة مع كتابي … فجأة تقدّمت منّي فتاة متحجّبة عربية الملامح و طرحت عليّ مجموعة من الاسئلة باللغة الايطالية... حتما فهمتها فالايطالية و الفرنسية لغتي الثانية متشابهتان وسرعان ما لمحت الجواز الاخضر بين يديها فغمرتني سعادة كبرى … ها انّي قد وجدت رفيقة للسفر تؤنس وحدتي … فلقد أتعبتني الوحدة التي أعيشها في كلّ سفرة و تعدّد ت السفرات و الدعوات لالقاء محاضرات و المشاركة في نقاشات
رسمت ايتسامة عريضة على وجهي و أجبتها عن سؤالها باللهجة التونسية تبادلنا اطراف الحديث لبعض الوقت و تطّرقنا الى مواضيع مختلفة و لمّا وصلنا الى مو…

صباح المستشفى ...

لا يتردّد البعض في طرح سؤال لماذا ترفضين البقاء في المستشفى ؟ في كلّ مرّة تستوجب فيها حالتي ذلك فأخيّر البقاء في المنزل . سيداتي و سادتي أغلب من يطرحون هذا السؤال و يستنكرون فعلي و يعتبرونه تهاونا و دلالا زائدا أنتم لا تعرفون ذلك المكان أو لعلّكم لا تعرفون ماأصبح عليه ذلك المكان ...
يكفيني صباح في المستشفى كهذا الصباح لأفقد حيويّة أسبوع كامل و لأفقد القدرة على مقاومة المرض اللعين الذي يكبّلني :
ذاك الرجل أزرق العينين , صاحب الحذاء المعفّر بالأتربة و الغبار , صاحب الشاشية الحمراء ممشوق القامة الذي يترجّى العاملين في الادارة قبول ابنه للاقامة هناك لأنّه سيفقده اذ أنّ موعد قبوله قد أجّل مرّات و مرّات ...
يحاول و يحاول و يترجّى و لا يفقد الأمل يخرج قليلا و يعود ليترجّى من جديد ... مؤلم أن ترى فلذة كبدك يتألّم و مؤلم أكثر أن تشعر بالعجز .
ذلك الابن الذي يملك نفس العينين و نفس القامة الفارعة العاجز عن الكلام و المتألّم . ذلك الابن المتهالك و قد اتفخت قدماه فعجز عن النشي بطريقة طبيعية . يكتم ألمه أو يحاول شفقة بوالده .. . تلك العاملة في الادارة تقف عاجزة عن ايجاد حلّ في ظلّ فقدان الأسرّة الش…