vendredi 30 octobre 2009

A MS

Je suis a l’Univers (c’est la que nous nous sommes vus pour la dernière fois), il est 18 heures je pense. Je suis la par le corps ailleurs par les pensées. Apres quinze minutes je me suis rendue compte que j’étais a la même table ou nous étions la mercredi dernier ! Est ce le hasard ? Je ne le sais vraiment pas. J’ai vérifié, il y ‘avait plein de tables vides.

Est-ce que tu es entre les mains de tes tortionnaires ? Comment te traitent-ils ? (une question stupide je le sais tu m’en a déjà beaucoup parlée).Est-ce que tu as perdu du poids ? Et tes beaux yeux ? (Tu te rappelles lorsque je t’ai dit que tes yeux sont beaux ? Tu m’as répondu d’un air confiant ; Tu n’es pas la première a me le dire, je sais qu’ils sont beaux).J’espère qu’ils n’ont pas perdu de leur lueur et que tu gardes ton air défiant de toujours. Et ton sourire ? Ne leur laisse surtout pas l’opportunité de te le voler.

Ne t’inquiète pas tu n’as rien raté ces jours-ci. Tout est dégoûtant comme toujours. D’ailleurs, je t’envie puisque tu as échappé au dernier chapitre de la mascarade. Le bon monsieur, est venu nous menacer .Tu sais son discours m’a rappelée « Al hajjej Ibn Youssef » et son fameux :إنّي أرى رؤوسا قد أينعت و قد حان قطافها

D’ailleurs une série d’arrestations et d’attaques physiques a commencé contre plusieurs journalistes et militants. Zouhair a été arrêté bien avant toi (Je ne sais pas si tu es au courant de cela ou pas car on n’a pas trop parlé la dernière fois), Taoufik aussi, puis on a tabassé Slim, et la liste sera longue je pense ...

Comme il a voulu nous le faire comprendre !

Tiens tu te rappelles le fou qui est passé a cote de nous a l’Avenue au niveau de librairie Al Kitab , tout en chantant et disant n’importe quoi , il vient de passer la tout en étant dans la même situation .Ce jour la tu m’as dit comme je voudrais être a sa place pour pouvoir crier autant que je le veux en disant ce que je veux .

Tu sais je me sens si coupable .Je sais que j’étais vraiment chiante mercredi dernier quand nous étions assis a cette même table. Puis le chocolat que tu m’as tendu et le policier qui nous a dit bonjour, c’étaient des signes que je n’ai pas su déchiffrer. Pardonne-moi mon égoïsme de ce jour la.

Tiens je vois de belles filles en petites robes, les cheveux en l’air qui passent .Les intégristes ont un long chemin à parcourir avant d’atteindre leurs objectifs .Dieu merci !

J’ai dit a Amel que tu as disparu .Elle est si triste elle aussi .Tu te rappelles la soirée chez elle sur la terrasse. Nous étions deux et la lune ! Et notre nuit de folie, chez nous après son concert ?

Je n’oublierai jamais le soir ou tu étais dans l’ambulance .Je t’ai dit que je voulais te voir en juin a mon retour de Boston. Tu m’as dit que je trouverai un corps inerte, un cadavre ! Je me rappelle que j’ai souri malgré la gravité de la situation. Un sentiment intérieur m’as dit que je te verrai sain et sauf !

Et voila nous nous sommes vus, nous sommes devenus des amis, nous avons assisté a des concerts ensemble, nous avons mangée sur la même table. Puis notre relation a pris un autre tournant.

Mais je te confie un truc .Je t’ai souvent vu comme mon petit enfant que je devais protéger et c’est peut être pour cela que je me sens coupable car je n’ai pas su te protéger .Je sais que beaucoup diront que je suis folle en lisant cela mais c’est ce que je ressens. Parfois tu a été un enfant doux et gentil mais la plupart du temps tu a été un enfant rebelle.

Mon enfant, mon camarade, mon ami, mon ….désolée d’avoir été parfois chiante, parfois froide. Je regrette de ne pas t’avoir pris dans mes bras quand tu en avais besoin.

Machmoum te salue !

Je finirai mon café et je passerai m’ asseoir un peu devant le théâtre municipal comme on le faisait ensemble !

La nuit a couvert la ville avec son rideau noir .Dis, est ce qu’ils te gardent toujours dans un endroit obscur?Emel dit dans sa chanson : Je crois en toi comme le soleil qui se faufile a travers les barreaux de ma prison . Est-ce que le soleil réussit a se faufiler a travers les barreaux de ta cellule ?

1 commentaire:

  1. Poignant témoignage.
    Tu n'es pas seule, il n'est pas seul.
    Bonne soirée malgré tout.
    http://tnkhanouff.hautetfort.com/

    RépondreSupprimer