mardi 12 août 2014

Opinion


A chaque fois que j'évoque l'invasion de nos avenues, rues, cafés, centres commerciaux, plages par des femmes portant le nikab et la burqua, des voix indignées s'élèvent pour me dire qu'une défenseure des droits de l'Homme ne devrait pas s'attaquer aux libertés personnelles. Je suis vraiment désolée mais je ne peux pas considérer le port du nikab et burqa comme une liberté ceci n'est que le signe d' une aliénation et d'un esclavagisme.
L'émancipation de la femme passe certes par sa révolution intellectuelle/culturelle mais aussi par sa révolution/ son émancipation corporelle et sexuelle.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire