lundi 20 février 2012

La Liberté à Nasreddine Ben Saida

Nasreddine Ben Saida le directeur du journal "Ettounissia" a été arrêté depuis cinq jours . Déjà cinq jours en prison pour la publication de la  photo ci-dessous  : 



Et oui vous ne rêvez pas le pauvre bonhomme croupit dans une cellule suite à la publication de la photo d'un mannequin dénudée comme on en voit un peu partout sur les couvertures des magazines, sur les chaînes de TV et surtout les chaînes musicales financées par les rois du pétrodollar et même sur la dernière page de certains journaux tunisiens. De plus, le journal en question a été saisi dans les kiosques. 

Malheureusement, ceci n'est qu'un autre épisode qui s'ajoute à d'autres et dont le but est le domptage des plumes et le musellement des médias tunisiens pour les mettre au service du pouvoir. On a déjà vu l'épisode du procès de Nessma  suite à la projection du dessin animé Persepolis  puis la plainte déposée  contre les rappeurs Clay BBJ et  Mohamed Amine Hamzaoui dont le motif un clip qui  met en scène un homme en uniforme de  douanier malmené par Klay BB et une autre personne. N'oublions pas la censure de deux magazines Français le mois dernier et autres atteintes à la liberté d'expression. 

Ces pratiques sont honteuses. Les Tunisiens ont lutté des années et des années pour avoir leur liberté d'expression et ce qui se passe en ce moment est inadmissible. Nasreddine Ben Saida doit être libéré dans l'immédiat et les atteintes à la liberté d'expression doivent être stoppées.

5 commentaires:

  1. Solidarité où est tu ?


    L’automne dernier, quand des Islamistes on fait bruler les locaux parisiens de Charlie Hebdo, toute la presse s’est solidarisée avec eux, Libération leur a offert ses locaux, et d’autres ont reproduit CH couverture sur leurs
    propres premières pages. Pourquoi les autres journaux tunisiens ne se sont pas
    solidarisés avec Attounsia et reproduit sur leur première page la photo incriminée ?
    La nouvelle révolution ne leur a pas encore appris que la solidarité dans
    leur profession est leur meilleur capital pour survivre les assauts d’une
    nouvelle dictature en herbe? Fourrent-ils ainsi leur tête dans le sable pour ne
    pas voir que la prochaine fois se sera leur tour ? Car quand le pouvoir
    commence à s’attaquer à la liberté de la presse c’est un processus qui ne s’arrête
    jamais,… qu’avec la prochaine révolution.

    Moez Elwared
    twitter @moezw

    RépondreSupprimer
  2. 1) Annuler les élections √
    2) Arrêter des journalistes √
    3) Dictature

    Personne n'a rien compris??!!! Il ne s'agit pas de photos de femmes nues, il ne s'agit pas de ce connard Ghnim. Il s'agit de vouloir réinstaurer la peur et la division. Ennahdha veut détourner tout le monde de l'enjeu principale... Qui peut me dire réellement où est-ce qu'on en ait sur la rédaction de la constitution?
    Diviser et conquérir, c'est ce qu'ils font et vous vous laissez faire?!!! En alimentant toute cette rage et haine nous serons tous victimes et tous responsables de notre sort.
    و على تونس السلام...

    Dixit: Je Soutiens les avocats qui ont porté plainte contre Ennahdha

    RépondreSupprimer
  3. Il eut fallu remplacer le visage de la belle blonde par le jolie minois de la fifille de Ghannouchi... et puis tant qu'a faire, remplacer le beau footeux par un precheur egyptien a la barbe fleurie qui raconte partout que l'excision c'est chouette... la photo aurait alors ete reprise par toute la presse tunisienne et aurait meme pu servir d'affiche electorale !

    RépondreSupprimer
  4. E' sconvolgente assistere alle involuzioni che stanno accadendo: fermate questi anacronistici tentativi di tornare indietro nel tempo.
    Tutta e più solidarietà per il diritto della libertà di stampa, di pensiero, di parola: FORZA!!!

    RépondreSupprimer
  5. Ceci n'a rien à avoir avec islamisme ou pas !
    pour qui vous vous prenez peuple tunisien ?
    êtes vous des occidentaux ?
    la réponse est NON .
    il existe quelque chose appelé Moeurs , ces moeurs doivent être respectés .
    en Alabama, USA, dans quelques régions et villes , les hommes n'ont pas le droit de couper leur barbe, et les femmes n'ont pas le droit de porter de pantalon, et des journaux comme celui ci ou autres ne verront jamais le jour .
    savez vous pourquoi ? parceque cv'est gens là respectent leurs moeurs, et possède une forte personnalité et ne vivent point une crise identitaire qui les pousse à imiter la californie, ou autre région comme vous le faites.
    pensez vous que le nu fait parti de la liberté d'expression , si c'est cette logique qui vous fait parler , donc sortons toutes et tous nus, car nous sommes libres de nous exprimer même si en dernier nous allons nous sentir ni plus ni moins qu'un petit troupeaux d'animaux .
    ayez un peu de personnalité

    RépondreSupprimer