lundi 3 novembre 2014

Elections législatives:Le coeur n'y était pas. La raison non plus.

Le coeur n'y était pas. La raison non plus. Ni l'attrait d'une première fois. Pourtant je me suis vue faisant des efforts sur moi_même et pour convaincre mes amis italiens pour réduire ma participation au TEDx de Lecce à sa plus simple expression et rentrant hâtivement chez moi afin de pouvoir voter. Comment puis-je expliquer cela? Par la recherche du semblant de sécurité qu'offre le troupeau?Ou par la volonté d'esquiver les attaques et médisances de mes détracteurs?Ou par cette lassitude due à la fatigue et à la maladie qui me fait prendre de plus en plus souvent des positions que je fais vite de regretter? Quelle que soit la réponse le fait est que j'ai pratiquement accouru pour arriver à temps au bureau de vote . Et c'est là, dans une salle de classe de cette école primaire qui m'a vue ,enfant, venir chercher le prix régional qui m'a été accordé pour mes résultats de sixième alors que les festivités étaient déjà closes juste parce que ma directrice d'école a omis de m'y inviter à titre de punition ou de revanche étant donné que mes parents n'ont jamais voulu que je fasse des cours complémentaires,c'est là justement ,et alors que des votants ont eu la gentillesse d'acclamer mon arrivée que je m 'était sentie vaciller . Mais il fallait boire la coupe jusqu'à la lie! Le soir j'en suis arrivée jusqu'à appeler papa pour l'avertir que j'étais physiquement malade d'avoir...voté! Maintenant que les dés sont jetés et que la plupart des gens fêtent le taux de participation et les résultats qui en ont découlé ou feignent de le faire,je me trouve morveuse et comme un peu lâche de n'avoir pas été moi_même,c'est -à -dire une éternelle opposée à tout pouvoir quel qu'il soit et à tous ceux qui courent à la recherche du pouvoir même quand ils se targuent d'être démocrates! Oui ,je l'avoue j'ai vraiment mal ,dans tous les sens du terme. J'ai mal de voir que les sacrifices de notre peuple n'ont finalement abouti qu'à la restauration de l'ancien régime ,que la transition dont on a rêvé et son corollaire la justice transitionnelle n'ont de fait été qu'un leurre et une tromperie ,et que les responsables de la répression de l'avant et de l'après 14 janvier 2011 ont fait plus que briguer le pouvoir ;ils l'ont accaparé. Je me sens mal parce que l'on continue à torturer,à spolier les biens publics et à faire écran entre nous (les jeunes et les femmes essentiellement) et la lune qu'on était bien partis pour la décrocher. Je me sens mal parce que je vois la plupart des gens se fendre en salamalecs,se congratuler,et se comporter comme s'il était vrai que "tout le monde il est beau ;tout le monde il est gentil" . Je me sens vaciller parce qu'il m'appert que nos martyrs ont déjà été oubliés,que toutes les enquêtes relatives aux exactions commises avant et après le 14 janvier 2011 ont définitivement été enterrées . J'ai mal et l'angoisse m'étrangle car il me semble que le seul espoir qui nous reste est encore une fois dans le désespoir de nos jeunes...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire