jeudi 5 mars 2015

Fermeture de l'espace Mass'Art: une nouvelle perte pour la culture tunisienne!

Je n'oublierai jamais la soirée ramadanesque durant laquelle j'ai fait la connaissance de l'espace culturel Mass'Art,  ses créateurs,  ses adhérents et ses spectateurs  ...




C'était une soirée de l'été dernier et j'y ai été invitée par mon amie et soeurette Rania Amdouni qui jouait dans l'une des créations de l'espace ; une pièce théâtrale qui traduisait les douleurs des enfants sans soutien familial, en danger et mis sous protection judiciaire et performée par un groupe d'adolescents vivant cette situation difficile. J'avoue que j'avais fait cette découverte un peu tard puisque l'espace a déjà ouvert ses portes depuis 2011 et a été depuis très actif en organisant différentes rencontres culturelles dont des concerts de musique, des pièces de théâtre, des conférences, des projections de film etc. J'avoue que j'avais reçu des invitations aux activités de l'espace à maintes reprises mais je n'ai jamais pu y assister faute de temps. 

Bref, ce soir là j'ai fait une belle découverte.  Un espace qui est certes très petit coté surface mais qui avait les bras grands ouverts pour accueillir les enfants et les familles des quartiers populaires avides  de  culture et d'art.

Ce soir là j'ai vu des personnes des deux sexes et de tous les ages et qui avaient suivi la pièce jusqu'au bout malgré la chaleur .  On transpirait mais on était cloués aux bancs et concentrés sur la performance de ces adolescents et enfants  qui défiaient leurs situations sociales délicates et difficiles et dégageaient une énergie positive à travers leur amour pour la culture et l'art .

Hier j'ai appris que l'espace Mass'Art  a fermé ses portes suite à une décision de justice émanant du tribunal de Tunis pour cause de fin de bail et je ne réussirai jamais à décrire mes sentiments face à une nouvelle pareille ...

 Encore une perte pour la culture , encore une perte pour  nos jeunes et moins jeunes. Combien de bibliothèques publiques ont été fermées ? Combien de propriétaires de salles de cinéma ont du fermer leurs salles durant ses dernières années faute de moyens ? Que reste t il des différents clubs culturels et artistiques  qui étaient actifs dans les maisons de jeunes et de culture ? 

Certes il faut combattre le terrorisme en ayant recours à des solutions sécuritaires mais le plus grand combat reste celui de la culture et de l'éducation et ce n'est pas en privant les personnes les plus marginalisées de la culture, devenue un privilège depuis un bail, que nous nous en sortirons . C'est à travers ce genre d'expériences culturelles que nous réussirons à protéger nos enfants de la délinquance et de la propagande extrémiste. C'est à travers la culture que nous empêcherons  les lavages de cerveau effectués par les  terroristes. 

Madame la Ministre de la culture doit agir en urgence pour trouver une solution et a permettre  la continuité de cette expérience. Toutes les personnes qui croient en l'importance de la culture doivent s'unir et défendre cet  espace culturel.

Je finis par exprimer mon soutien inconditionnel aux  gens de Mass'Art . 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire