jeudi 23 juillet 2015

MONDAFRIQUE: Le Blog de Lina: Sécurité vs Liberté ?

« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. » Benjamin Franklin. 
Aujourd’hui la Tunisie et les Tunisiens font face à un monstre qui menace tout le pays. Le terrorisme a réussi à s’instiller voire à proliférer dans le quotidien de ce peuple qui a toujours eu la réputation d’être tolérant, hospitalier, ouvert et large d’esprit. Le terrorisme est venu déranger la paisibilité d’un pays connu de tous à travers des images de cartes postales qui montrent : les dunes dorées du Sahara, les eaux claires et turquoises des plages paradisiaques, les ruelles de la Medina, les dromadaires des oasis ; bref tout ce qui semble beau et exotique. D’ailleurs on a donné le nom de révolution du jasmin à une révolution qui a couté la vie à plus de 300 martyrs et qui n’avait rien à voir avec le jasmin.


Pour lire le billet, cliquer ici

1 commentaire:

  1. Le mythe de l'homme libre, en face de l'universalité d'être, un Robinson Crusoe dans la nature, ne peut former l'atome communautaire, devant répondre en composition culturelle et existentielle à un élement s'intégrant dans son élement formant une identité en formation ou une dégradation de décomposition, un atome libre menaçant de déflagration. L'affirmation de Benjamin Franklin se pose pour une entité "le peuple" et non pour une individualité "l'être" aussi les notions de valeurs ne peuvent intéresser que l'ensemble et non la particule le formant en vue de constituer une formation sociale communautaire et non atypique en opposition si ce n'est en contradiction.

    RépondreSupprimer