mercredi 10 octobre 2012

Manifestation de Fourgonnettes !

Inscris !
En tête du premier feuillet
Que je n'ai pas de haine pour les hommes
Que je n'assaille personne mais que
Si j'ai faim
Je mange la chair de mon Usurpateur
Gare ! Gare ! Gare
À ma fureur ! Mahmoud Darwiche.



Je me rappelle de ces vers chaque fois ou je suis abordée par des gens qui n'apprécient pas mon soutien aux habitants des régions marginalisées par les gouvernements et les rois qui se succèdent sur le trône de la Tunisie, quand il s'agit de leurs arrestation ou de l'emploi de violence policière à leur encontre et quand ils expriment leur colère ou protestent pour réclamer des solutions à leurs problèmes sociaux et économiques. 

Dernièrement des personnes m'ont accusé d'anarchisme et de folie parce que je me suis mise du coté des habitants de Menzel Bouzayene et Al Omrane quand ils ont été sauvagement agressés par les forces de l'ordre suite à des actions protestataires qu'ils ont entrepris pour dénoncer le silence du gouvernement face à leurs multiples problèmes.  

En effet, les habitants de Menzel Bouzayene et Al Omrane ont protesté pacifiquement pendant des jours et des jours mais révoltés par le silence des officiels, ils ont décidé de couper la route non pas en mettant des obstacles mais en l'occupant. 

En réponse, nos politiciens au pouvoir, insoucieux de leurs citoyens et de leurs problèmes ont déployé les forces de l'ordre dans la région; des raids sur les maisons, utilisation de bombes lacrymogènes et de matraques, agressions, arrestations etc...Ils ont semé la terreur au lieu de trouver des solutions ou de privilégié le dialogue. 

  Ce soir si je raconte cette histoire c'est parce que j'ai été témoin d'une manifestation bien particulière dans la ville de Strasbourg: des conducteurs enragés de fourgonnettes blanches ont coupé un carrefour  dont l'emplacement est stratégique. Cela s'est passé à l'heure du pointe.Cela a engendré le blocage de la circulation des voitures et du tramway. Quand j'ai vu le nombre de voitures de police qui arrivaient, j'ai oublié  pour un instant que je n'étais pas dans mon pays et je croyais que ça allait dégénérer et j'attendais les bombes lacrymogènes mais rien de cela n'a eu lieu. 






Les policiers ont longuement et calmement discuté avec les manifestants et ont fini par les convaincre de quitter les lieux et tout est rentré dans l'ordre. 

Personnellement, je pense que chaque personne a le droit de s'exprimer et de protester de la manière qu'elle le veut et même si cette personne est fautive ce n'est pas en la réprimant qu'on va résoudre le problème ou la faire changer d'avis.   De plus, je veux dire à tous ceux qui se la jouent patriotes et qui qualifient les manifestants de bandits et d'anarchistes et nous répètent en boucle : "l’intérêt du pays passe avant tout" : L’intérêt du pays est dans l’intérêt de ces citoyens. Arrêtez d’être égoïstes et pensez un peu aux gens qui ne trouvent pas de quoi manger... Essayez de vous mettre à leur place.Imaginez vous sans le sou face à des enfants qui ont faim...
 Je veux conclure par leur dire que des grèves et des manifestations sont organisées même dans les pays les plus développés du monde et ce n'est pas parce qu'on proteste qu'on est un bandit ou  non patriote.   

  

1 commentaire:

  1. Bonjour!

    Moi je pense que aux pays ou il a eu des ditactures, quand il y a des situations de presque anarchie, desordre ou crise, beaucoup des gens souhaitent un retour aux regimes totalitaires parce que dans ceux-ci il avait de l'ordre. Cettes personnes preferent la securité, même au prix de la liberté et de la démocratie et donc ils sont contre des manifestations.

    RépondreSupprimer