samedi 11 avril 2015

"Plateau"









Ce soir j'ai pu voir  la nouvelle création théâtrale  tunisienne "Plateau" du metteur en scène Ghazi Zaghbani . La pièce est une adaptation de la comédie sartrienne "Nekrassov"; une critique des thèses anticommunistes de la presse française.

Dans notre contexte, le Georges de Valera tunisien, Moncef  est  un escroc suicidaire qui se reconvertit en un chef jihadiste ultra-médiatisé, Abou Taki. Dans le contexte sartrien, les médias ont  présenté   le  communisme comme une menace éminente. Dans le contexte post-révolutionnaire tunisien, la menace terroriste prend la place de la menace communiste.

 Certes "Plateau"  évoque la manipulation de la réalité du terrorisme et la déformation  par certains médias pour des fins politiques et fait  allusion à certaines chaines de télévision privées dont les patrons servent les intérêts de certains politiciens et hommes d'affaires au dépens de la liberté de la presse et de la recherche  de la vérité. Certes la critique de ces médias, des journalistes et des politiciens corrompus a été poignante . Cependant on sent un penchant pour la théorie du complot qui parfois réduit le terrorisme à un mensonge et une histoire montée de toutes pièces.

Une pièce théâtrale à voir .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire