vendredi 23 septembre 2011

Nous Sommes Tous Des Clandestins ou L'immigration illégale des Italiens en Tunisie

Hier avec les deux blogueurs Azyz Amami et Henda Hendoud, nous sommes allés avec un petit groupe d'activistes tunisiens et italiens au port de la Goulette pour accueillir un groupe de 26 citoyens italiens  qui ont voulu sensibiliser les gens par rapport aux souffrances des Tunisiens de Lampedusa en faisant le trajet opposé à celui que font nos jeunes dans les barques ou les felouques de la mort. 


Une idée que j'ai trouvé très symbolique et intéressante puisque ces activistes voulaient montrer au monde entier l'injustice que subissent les citoyens des pays en développement pour voyager. Ils voulaient dire que des jeunes de la Tunisie sont entrain d'être maltraités en France et en Italie. Ils voulaient dénoncer cette discrimination qu'est le Visa: Ils ont pu faire le trajet facilement librement alors que d'autres jeunes, d'autres humaines prennent de grand risques et bravent la mort dans l'espoir de changer leur situation merdique.


Tout allait bien jusqu'à ce qu'unjournaliste tunisien interviewant Henda a traité les immigrants clandestins de criminels et c'est là que la tension a monté et de longs débats interminables,  impliquant les passants, aussi  ont commencé. Mais à l 'arrivée du groupe d'activistes tout était dans l'ordre. Après une réunion nocturne juste après leur arrivée, nos amis italiens se sont aujourd'hui dirigés vers Sidi Bouzid et le sud tunisien pour rencontrer les familles des jeunes immigrants clandestins afin de les soutenir et essayer de les aider. 





2 commentaires:

  1. Je découvre un peu tardivement ton blog, Leena. Désolé. Je "partage" cet article et garde ton blog dans mes "favoris". Bravo encore pour ton action.

    RépondreSupprimer