mercredi 27 février 2013

RIP Stéphane Hessel


Je ne sais pas comment te rendre hommage Grand Monsieur qui nous a quittés aujourd'hui. Ma tristesse est si grande. L'Humanité vient de perdre un Grand Monsieur qui a beaucoup donné aux humains. Je viens de perdre un ami. Je suis triste parce que tu m'a beaucoup appris et donné. Certes,  nous n'avons eu que quelques rencontres mais qui m'ont beaucoup enrichie. J'en garde des souvenirs inoubliables dont : notre première rencontre dans un café de l'Avenue Habib Bourguiba à Tunis. Ce jour-là nous avons beaucoup échangé par rapport à l'appartenance partisane. Tu essayais de me convaincre qu'il fallait être dans un groupe pour agir efficacement et je 'entêtais à vouloir te   convaincre  que j'étais plus efficace en étant un électron libre, libre comme l'air. Je n'oublierais jamais  notre débat concernant les élections à Mouans-Sartoux: Tu essayais de me convaincre qu'il fallait voter à tout prix et j'insistais sur le fait que je ne pouvais pas le faire tant qu'aucun parti politique ne m'ait convaincu et tant le mode du scrutin ne me convenait pas. "Indigne" nous a réunis, Indignez-vous tu as dit et "Blogueuse pour un Printemps Arabe" j'ai écrit. Oh l'ami ma tristesse est si grande !Aujourd'hui les arabes en général et les palestiniens en particulier ont perdu un grand ami, un grand défenseur. L’Humanité a perdu l'une des personnes qui a participé à la rédaction de la déclaration de droits de l'Homme, un révolutionnaire, un militant  qui prône la paix. L'ami mes mots ne suffiront pas pour te rendre un hommage et mes larmes n'exprimeront jamais ma douleur, dors en paix Allah yarhmek !

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire