Accéder au contenu principal

Mon discours pour le Prix de la Paix: Sean MacBride


Excellences,
Monsieur le Président,
Mesdames,
Messieurs,

Emue, fière, étonnée, ne réalisant pas ce qui m’arrive, honorée, surprise, excitée, heureuse, stimulée, reconnaissante, prête à me battre et à lutter encore mieux, planant sur un nuage… Tous ces qualificatifs et bien d’autres sont bons pour décrire mon état à l’instant présent… un flot de sentiments, de sensations et d’émotions me submergent…Une succession d’images bigarrées s’entrecroisent et défilent dans ma mémoire et devant mes yeux à une vitesse vertigineuse mais tout en gardant leur clarté et netteté…

Debout devant vous tous pour recevoir des mains d’un si grand homme-Monsieur Michael D. Higgins, Président de l’Irlande-le si valeureux Prix de la Paix  Sean McBride, je me sens si honorée, si flattée, mais surtout si  consciente de l ‘importance de la charge et de la responsabilité qui sont devenues miennes  du fait de votre consécration…

En effet, je crois bien qu’en m’honorant vous avez voulu, du fait honorer tout le peuple tunisien, dire votre soutien à tous les peuples arabes mais aussi à tous les jeunes du monde entier qui ont décidé  de prendre leur destinée en main et nous encourager  tous à persister dans notre lutte pour un avenir non bouché, pour un monde de justice, d’égalité et de libertés, pour une planète respectée par ses habitants et pour des relations humaines et internationales que en salissent pas les guerres, la violence et le désir d’hégémonie.

Debout devant vous, toutes te tous, je vois défiler devant mes yeux ces scènes horribles des enfants palestiniens massacrés à Gaza, de ce peuple si fier et si enraciné qui ne réussit pas malgré tous ses sacrifices à recouvrer ne serait-ce qu’une infime partie de son territoire et de ses droits… Je vois ce pays de l’entre-deux-fleuves- qui, bombardé, humilié, massacré, piétiné, est retombé dans un monde de ténèbres et de sang… Je vois le peuple syrien qui voulait la lune et qui s’embourbe dans des luttes  fratricides… Je vois la  Somalie retombée dans le Moyen Age… Je vois les guerres qui s’annoncent au Mali et dans d’autres régions d’Afrique… Je vois ces révoltes matées en Asie… Je vois ces jeunes et moins jeunes qui ont envahi les rues dan plusieurs villes d’Europe et que les forces de répression ont sauvagement matés un peu partout en Espagne, Grèce et en Italie…
Je vois le peuple libyen  que les ingérences et les actions des vendeurs d’armes et des suceurs  insatiables de pétrole  ont vite fait de plonger dans le chaos avant même qu’il n ‘ait l’occasion de se réjouir du fait d’avoir fait tomber  sa dictature… Je vois mes amis et mes amies d’Egypte, activistes et blogueurs, qui risquent encore une fois leur vie, leur intégrité et leurs libertés individuelles et collectives, alors même qu’ils ont été à la pointe des mouvements qui ont fait du passé table rase…Je vois ma sœur et amie Mariem Al Khawaja, continuer le combat de son père et de ses concitoyens au Bahreïn et affronter une justice qui n’en est pas une … Je vois les femmes de mon pays  se mobiliser tous les jours pour préserver et affermir leur statut d’être humain , et d’être reconnues comme les égales et non pas comme le complément de leur frères les hommes … Je vois les blessés de la révolution qui pour plusieurs d’entre eux ne réussissent même pas à se faire prendre ne charge  pour les soins…Je vois des jeunes emprisonnés ou exilés pour le simple fait qu’ils se sont exprimés sur les réseaux sociaux ou en taguant sur les murs… Je vois un recteur d’université qu’on veut trainer dans la boue pour la simple raison qu’il tient à faire respecter  son établissement… J’entends des appels à la haine et au sang et je vois des hordes déchainées qui voudraient  saccager tous les rêves qui ont fait notre révolution…




Mesdames, Messieurs,

Oui je vois tout cela… Mais je vois aussi que le monde nous regarde, que les forces vives et les militants les plus  sincères pour les droits de l’Homme et pour la paix nous soutiennent, que les Indignés dans divers pays se mobilisent … Je vois que malgré la férocité de la dictature déchue et de celle qui s’installe, nos jeunes persistent à vouloir leurs droits tout en continuant à se retenir de recourir à la violence  et aux armes…

Je vois que comme beaucoup de gens de mon pays, le Jury du Prix de la Paix Sean Mac Bride a bien saisi que notre lutte en Tunisie, en Egypte  et dans le Monde Arabe est une lutte civilisationnelle , culturelle et que le femme en est au centre…

C’est pour cela que bien que consciente de l’âpreté de la lutte et de tous les écueils et obstacles que nous affrontons et que nous aurons encore à affronter  je persiste dans mon optimisme et dans ma volonté.

Ce constat est  aussi valable pour nos jeunes, pour nos femmes et pour tous ceux qui ont bien démontré  qu’ls n ‘ont plus peur et qu’ils sont des défenseurs véritables et acharnés  des droits humains et des adeptes convaincus de la non-violence…

Mesdames, Messieurs,


Que mon nom s’inscrive sur la liste des lauréats du Prix de la Paix Sean MacBride m’honore et me pousse à continuer ma lutte quelles qu’en soient les conséquences…
Que mon nom s’inscrive sur la liste des lauréats du Prix de la Pais Sean MacBride  en même temps que le nom de Madame Nawal Saadaoui, qui a été l’une de mes idoles depuis ma tendre enfance du fait de la présence de ses ouvrages dans la bibliothèque de mes parents…Je suis très émue et très honorée d’être si proche d’elle.

Mesdames, Messieurs,

Ma reconnaissance va à vous tous et à vous toutes. Ma gratitude est grande pour le Jury, pour le bureau International de la Paix, pour son Excellence le Président Michael, D. Higgins.
Je vous remercie pour votre patience et votre bonne écoute…Je vous prie de bien vouloir accepter que je dédie l’honneur  que vous me faites à deux autres femmes : ma mère qui m’a enfantée à deux reprises et sans laquelle je n’aurai jamais pu être ce que je suis, et feue la martyre Manel Bouallegui qui, à Regueb en janvier 2011, a été lâchement tuée par un sniper alors qu’elle tentait de protéger ses enfants qui jouaient devant chez elle.
Permettez-moi d’exprimer aussi un vœu. Le vœu que certains gouvernements occidentaux dont principalement ceux d’Allemagne, des U.S.A, du Japon et du Brésil comprennent que leur aide à notre pays devrait aller au développement et non pas à l’équipement de nos forces de répression en voitures rutilantes, en équipements de pointe et en armes et gaz.

Merci à vous toutes te tous.


Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Le droit à la différence par Zohra Ben khoud

L'auteure de ce texte est une jeune fille , une lycéenne au lycée Pilote de Kairouan. 
Parfois , je me pose des questions du genre  pourquoi on n'est pas tous nés au même endroit , au même jour, à la même heure ? Pourquoi il y' a t il deux sexes ? Pourquoi homme et femme ? Pourquoi blanc et noir ? Pourquoi mince et gros ? je réalise alors que cette différence avec laquelle on est venu au monde , assure l'échange culturel , la richesse intellectuelle , la diversité et la variété sociale . La preuve, sous le même toit , on trouve un homme et une femme , sans qui , il n'y aura pas de reproduction . J'en déduis alors qu'il faut être différent pour avancer . Différent de sexe , de religion , d'ethnique , tout cela ne peut être que bénéfique et enrichissant pour tout un chacun . On s'accepte en fin de compte pour la simple raison qu'on est génétiquement différent .
Toutefois , en grandissant , on essaie de tout créer à nouveau . Dieu nous …

حنان أو قصة "حارقة "

أحيانا تضعك الصدفة أو القدر أمام مواقف لا تنساها أبدا أو أشخاصا يتركون أثرهم على حياتك الى اخر يو م فيها … فلا تنساهم . سافرت الى مدينة كوزنشا الصغيرة في جنوب ايطاليا من اجل تسلّم جائزة منحتني اياها احدى المنظمات كتكريم على مجهوداتي من اجل دعم الثقافة المتوّسطية أو هكذا ارتأت لجنة التحكيم المتكوّنة من اساتذة من السوربون الفرنسية و عديد الجامعات الايطالية العريقة و في طريق العودة … قابلت حنان … وصلت الى المطار باكرا و قمت باجراءات التسجيل و دخلت قاعة الرحيل حيث جلست وحيدة مع كتابي … فجأة تقدّمت منّي فتاة متحجّبة عربية الملامح و طرحت عليّ مجموعة من الاسئلة باللغة الايطالية... حتما فهمتها فالايطالية و الفرنسية لغتي الثانية متشابهتان وسرعان ما لمحت الجواز الاخضر بين يديها فغمرتني سعادة كبرى … ها انّي قد وجدت رفيقة للسفر تؤنس وحدتي … فلقد أتعبتني الوحدة التي أعيشها في كلّ سفرة و تعدّد ت السفرات و الدعوات لالقاء محاضرات و المشاركة في نقاشات
رسمت ايتسامة عريضة على وجهي و أجبتها عن سؤالها باللهجة التونسية تبادلنا اطراف الحديث لبعض الوقت و تطّرقنا الى مواضيع مختلفة و لمّا وصلنا الى مو…

في ايقاف جريح الثورة مسلم قصد الله

“اغفروا لي حزني وخمري وغضبي وكلماتي القاسية, بعضكم سيقول بذيئة, لا بأس .. أروني موقفا أكثر بذاءة مما نحن فيه”  ― مظفر النواب


لم أجد كلمات أخرى أنسب لأستهلّ بها كتابة هذه الكلمات عن الفضيحة المأساة التي يعيشها جريح الثورة مسلم  قصد الله  أو  مسلم الورداني . نعم هل هناك موقف أكثر بذاءة من القاء جريح ثورة في السجن على خلفية احتجاجه أمام مقرّ المعتمدية  نعم في بلد الثورة و في بلد الانتقال الديمقراطي و العدالة الانتقالية  يجد الأبطال أنفسهم وراء القضبان لحرصهم على مواصلة الطريق و انجاح ثورة نهشتها الوحوش و تحاول القوى الظلامية و الرجعية واالانتهازية تحييدها عن مسارها بكلّ  و      الوسائل والطرق يتمّ اصدار بطاقة ايداع بالسجن في حقّ مسلم فيمرّ الخبر وصت صمت رهيب و كأنّ الأمر حادثة عابرة و ليست بفضيحة دولة و فضيحة شعب .نعم هي فضيحة شعب انتهكت كرامته مرات و مرات و هو صامت خاضع خانع ... هي فضيحة دولة تهين شعبها لا بل أبطال شعبها ناسية أنّها في خدمة هذا الشعب . 
.مسلم  ذلك الشاب الذي فقد ساقه نتيجة الاهمال الطبّي و التعامل بلامبالاة مع ملف شهداء الثورة و جرحاها لا مبالاة يشهد عليها التحاق جريحي ثورة …