lundi 11 avril 2011

لوين ؟



لوين ماشين؟ 
على  شنوة ناوين
في البلاد هايمين 
بين الافكار و الايديولوجيات تايهين 
في الاحزان غارقين
بين الخرافات ضايعين
لوين هازتنا ساقينا؟
ووقتاش باش نحلو عينينا؟
يزي مالاوهام
يزي مالاحلام
يزي ما لعبت بينا الاقدار
و يكفينا اللي صار

5 commentaires:

  1. les tunisiens partent pour une longue lutte contre la dictature ,parce que vous avez gagner contre ZABA mais il vous restent les islamistes ,surtout que cette dictature est sacré on peut pas discuter avec c'est on est pas universitaire des université islamique ,tout les opposants à cette partie devient des opposants à la religion de coup tout les fatwas est permis contre eux ;un autre danger vous guette c'est la liberté de l'expression là il faut que les artistes et les journalistes et les blogueurs soit solidaire et c'est eux les seules pouvoir du contre pouvoir qui peut ramener la vérité jusqu'au citoyens .N

    RépondreSupprimer
  2. la tunisie dérive vers des chemins inconnu la tunisie est devant une grande guerre contre les islamistes avec leur double language il faut etre méfiants de leur comportemrnt et il faut protéger notre liberté qui à mon avis va craques et souffrer des islamistes, la guere commence ZABA derriére nous et R.GHANOUCHI devant nous

    RépondreSupprimer
  3. n'importe quoi!
    arrêtez de fantasmer sur les islamistes les 2 précédents anonymes...
    Si quelques tunisiens basculent dans l'islamisme, tout comme n'importe quel autre musulman ou personne de culture musulmane (y compris en Europe et aux usa) c'est parce que le langage que tiennent les autre idéologie ne se confond pas avec l'identité qu'ils recherchent.
    le problème c'est que certains "illuminés" veulent, coûte que coûte, imposer des modèles idéologiques et économique occidentaux, à des personnes qui ne se reconnaissent pas dedans...c'est un problème d'identité et nullement un problème de religion ou de conscience. et tant que les soit disant défenseurs de la liberté, ou les contres pouvoir (artistes, journalistes, blgueurs)n'ont pas compris qu'il ne faut pas se mettre l'islam comme un ennemi, mais comme un compagnon de route, tout comme nos traditions, notre culture, notre pudeur, et tous les liens sociaux qui sont propre à la Tunisie, ces mêmes acteurs n'auront aucune influence ni aucune crédibilité, et même si ils l'ont il ne seront reconnus que par des "illuminés" comme eux.
    J'en suis arrivé à cette conclusion en étant moi même agnostique, et en discutant avec les gens, il a suffit que je garde la même ossature de mon discours, tout en introduisant un petite note conservatrice, et l'effet immédiat était que les gens écoutaient et comprenaient et adhéraient...
    L'islamisme n'est pas le problème, le vrai problème c'est qu'il n'y a rien en face de l'islamisme pour la Tunisie, c'est àa le vrai problème.

    RépondreSupprimer
  4. @ben Hadj amine:

    Perfect !! c´est vraiment bien dit. Je ne peux que confirmer. J´ai fait le meme experience.

    RépondreSupprimer
  5. J’ ai été ému par l’authenticité et fraîcheur de certains articles et commentaires, parce que ça m’a rappelé à la révolte de l’année 1968 en France. On s’est admis des émotions sincères et on les a proclamés, sans mensonges et sans peur. On a été insulté, on a du supporter la restauration de l’ ancien régime et une partie des étudiants a préféré la capitulation et est devenu Hippi. Quand même, quarante ans après, je constate que la révolte a causé un changement énorme dans les têtes des européens.
    Dans l’ambiance franche de 1968 on a également parlé beaucoup avec les étudiants arabes très islamiques et ainsi vu par ses yeux le monde de l’ islam. Même maintenant je ne me sens pas étranger dans une ville arabe. La chose la plus importante que j’ ai appris c’ était, que par la science ou théologie je ne peux pas quitter l’ agnosticisme. Seulement l’ acte de foi, le dévouement (islam) à Dieu nous donne la réponse, si dieu existe ou non. Les moments passés ensemble m’ ont fait certainement un meilleur Chrétien, fier de certains racines musulman, et j’ espère que j’ai pu aider à mes amis d’ autrefois devenir des musulmans plus conscients et heureux. Seulement Dieux le sait pourquoi il a créé les religions différentes. Dans sa tout-puissance il peut créer seulement une religion. Vouloir éliminer les autres religions est à mon avis un acte contre la volonté de Dieux. C’ est à nous à être les témoins la clémence et la miséricorde de Dieu.
    On ne peut pas définir sa religion par la haine contre les autres religions, ça nous éloigne de Dieu. L’Islam de l’ Andalousie était la lumière de la tolérance, des sciences, de la médecine et de la philosophie; ouvert pour l’échange des idées, mais souverain en les évaluants. . Dans les pays du Maghreb, maintenant, si j’ montre mon respect pour l’ Islam je suis soupçonné de la hypocrisie. Si, dans un hôtel, je prends de l’ eau au lieux du vin et après le repas le thé à la menthe au lieu du whisky par respecte pour les sentiments des gens du pays je suis traité comme un des pauvres ridicules, qui ne peuvent pas se permettre des bonnes choses. Les gens ont quelquefois une agressivité, des suspicions et des préjugés contre les étrangers mais imitent une manière de vivre, vide et déplacé, aperçu par les soaps de la télévision. Ca je ne comprends pas. Comme mes amis musuman de 1968 étaient modernes! Je pense que chaque pays a besoin une révolution dans les têtes. Si la révolution ne se déroule pas dans le têtes et dans les cœurs elle n’ existe nulle part.
    Je souhaite que, après mille ans, que Saladin le Grand revienne. Mais je pense qu’ il arrivera dans la personnalité d’une femme. Elles ont une meilleure vue pour les réalités dans ce monde et dans l’ autre monde.

    RépondreSupprimer