jeudi 14 avril 2011

Violée depuis un an !

Il y 'a un an jour par jour nous avons eu chez nous une visite indésirable. ( voir ici ) . Il a fallu que Mohamed Bouazizi s'immole par le feu et que le peuple tunisien fasse sa révolution pour qu'on sache la vérité et qu 'on ait la   confirmation que c 'était la police politique qui a fait ça.  Un an s'est écoulé cependant la blessure reste toujours profonde . elle ne guérit pas.

Certaines personnes m 'ont conseillée de demander un dédommagement à l 'Etat tunisien. Mais je refuse de faire une demande pareille pour plusieurs raisons. La situation économique en Tunisie n 'est pas au top . Des gens se manifestent pour demander l 'augmentation de leurs salaires. Je ne veux pas en faire partie.

Ce qui me soulagerait peut être c 'est de voir ces criminels comparaitre devant la justice. Je veux qu'on leur apprenne à faire leur métier. Les policiers doivent apprendre qu 'ils sont au service du citoyen et non pas des tortionnaires. Les policiers de la sureté d'état doivent apprendre que le rôle est de protéger le pays des complots qui porte atteinte à sa sécurité et non pas de ses citoyens les plus dévoués.  

18 commentaires:

  1. L'adaptation s'est d'ailleurs faite...changements de personalités ne sont pas créés par un nouveau milieu, c'est forcément une vie collective (les policiers doivent.....pués)

    RépondreSupprimer
  2. ...
    que la force soit avec toi!!!
    ne laisse pas ton coeur rempli de haine..
    facile à dire je sais, mais c'est juste que ce qui t'est arrivé c'était au nom de la liberté, au nom de la Tunisie, dédie ton courage à la Tunisie, elle le mérite !! sois fière de toi héroïne!!

    RépondreSupprimer
  3. navré pour toi. mais ils t'ont laissé ta collection de bouteilles de vodka. Ouf

    RépondreSupprimer
  4. il ne faut pas baisser les bras et il faut attaquer la police, et l'état qui est responsable, il ne faut pas avoir d'état d'âme devant de tel abus, montres l'exemple,pour les autres.
    c'est avec des actions de ce type que les abus de pouvoir peuvent reculer

    RépondreSupprimer
  5. Tout d'abord, on ne dit pas "violée depuis un an" parce que ça voudrait dire que tu as été violée tous les jours depuis un an.
    Ensuite, quelle indécence! Bien sûr que c'est une violation de ton intimité, mais c'est tellement incorrect d'utiliser le terme "violée"!

    RépondreSupprimer
  6. croyez-vous que l'Europe aidera la Tunisie à renforcer la démocratie et qu'est-ce que les Tunisiens attendent de l'Europe d'aujourd'hui?

    RépondreSupprimer
  7. pensez-vous que l'Europe contribuera à construire la démocratie en Tunisie.
    Qu'est-ce que les Tunisiens attendent de l'Europe d'aujourd'hui?

    RépondreSupprimer
  8. أول مرة أزور مدونتك القيمة .. تهنئتي لك على المجهود المبذول والرائع..

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour tes paroles, un coucou de L´Amerique Latine!! Cela me rend de l´info de l´Afrique et j´aime bcp q ce soit une femme l´ecrivaine!

    RépondreSupprimer
  10. anonyme :en attend que l'europe commence à nous donner un coup de main pour ramener les réfugies chez eux ;et des médicaments ,des tentes ,du lait pour enfants ect...

    RépondreSupprimer
  11. parle nous un peut de parties politique tunisienne si tu refusent de prendre part à une partie ou a une autre dis nous pourquoi ;il faut qu'on commence a penser au vote il reste qu'un mois .

    RépondreSupprimer
  12. violée depuis 60 ansjeudi, 14 avril, 2011

    http://www.facebook.com/free.palestine15.05.2011

    RépondreSupprimer
  13. Je suis vraiment désolée pour vous, j'espère que justice sera faite pour que vous puissiez vivre en paix. Rabi ma3k

    RépondreSupprimer
  14. Chère Lina Ben Mhenni, Félicitations, le prix Bob's que tu as reçu aujourd'hui.
    Le réseau International des journalistes (International Network for Journalists IJNet www.ijnet.org) aimerait bien t'interviewer le plus tôt possible pour notre site web. Voila mon email : melian@icfj.org
    Mes salutations, les meilleures.
    May Elian
    Arabic Editor of IJnet
    www.ijnet.org/ar

    RépondreSupprimer
  15. @Anonyme qui a écrit :
    Tout d'abord, on ne dit pas "violée depuis un an" parce que ça voudrait dire que tu as été violée tous les jours depuis un an.
    Ensuite, quelle indécence! Bien sûr que c'est une violation de ton intimité, mais c'est tellement incorrect d'utiliser le terme "violée"!

    Oui je considère que je suis violée chaque jour .Je n 'ai plus une vie normale. Chaque fois que je me rappelle que ces personnes ont touché mes objets les plus intimes dont mes slips je me sens violée. Je suis libre de considérer ça un viol. Cette discussion s'est faite il y'a un an . je pense que pendant ce temps là toi tu faisais l 'éloge de Ben Ali ou tu avais opté pour le silence. Mes respects ;)

    RépondreSupprimer
  16. mais respect lina ces grâces au gens comme toi qui on souffert le martyre que des gens comme moi pouvait avoir une lueur d espoir dans le régime du dictateur

    RépondreSupprimer
  17. Je sors de mon silence pour informer que le peuple tunisien ne faisait pas l'éloge de Ben Ali. Ils étaient conscients de la dictature et en parlaient en famille et entre amis. La "soumission" n'était qu'apparente à cause de la peur d'être traîné dans les prisons, de perdre son travail et faire subir à sa famille les conséquences de la dictature .Le soi-disant silence ne veut pas dire le soutien de la dictature , le peuple tunisien est un peuple courageux qui a mis 23 ans pour se libérer mais il doit être fier de sa région du sud qui a connu plusieurs années de soulèvements et de sacrifices... Soyons solidaires et ne cherchons pas ceux qui ont fait la révolution et ceux qui l'ont soutenue. Savourant la liberté sans chercher les "héros". La solidarité est importante dans cette phase du changement. Il faut être apte de se dire : " que peut-on apporter à cette nouvelle Tunisie pour qu'elle puisse se hisser dans le monde des libertés et chasser le culte de la personnalité que nous avons connu chez nos dirigents..."

    RépondreSupprimer
  18. Question déco intérieure de la jeunesse tuniisenne d'aujourd'hui je peux dire qu'on est dans la continuité des traditions. De belles bouteilles Absolute édition limitée qui ornent une armoire, avant c'étaient plutôt des bouteilles de "me zhar", C'est drôle, les jeunes soyez un peu créatif

    RépondreSupprimer