dimanche 17 avril 2011

Fière d'être Tunisienne


Pour lire l 'article entier cliquez ici 

Le texte en Français:


Lorsque mon papa m’a appelée, le lundi 11 avril vers 19 h, pour me dire : « mabrouk ! », j’ai cru tout simplement qu’il me félicitait pour l’adoption-tant attendue- du Code Electoral. Mais une joie complice très perceptible dans sa voix et le fait qu’il a tenu à préciser qu’il nous félicitait en même temps et ensemble , ma mère et moi, m’ont instantanément  fait sentir que ses félicitations portaient aussi sur autre chose. Ma surprise, qui aurait pu être fracassante, a été ainsi, amortie… mieux même : elle a mué en émerveillement.                               
_ «L’Instance a voté la parité ! » m’a-t-il affirmé.                                                   
Fière et heureuse  mais incrédule à la fois, je me suis  instinctivement dirigée vers mon balcon et me suis mise à contempler LA Bleue…                            
Et c’est alors que sont venues à moi : Elissa-Didon, Sophonisbe, La Kahèna, Aziza  Othmana, Toumana la grand’mère maternelle de papa, sainte parmi les saints et révoltée féministe d’avant le M.L.F…                                          
Et c’est alors qu’ont empli mon âme les doux visages de nos martyres de janvier 2011 : Narjess enseignante et porteuse d’un bébé, tuée à Medenine dans le sud,"Manel"assassinée à bout portant à  Regueb alors qu’elle se précipitait pour protéger ses enfants qui jouaient devant chez- elle, et l’ange «Yakine » qu’une bombe lacrymogène importée de France ou des U.S.A. a  vite fait de  ramener au ciel .
_ « Comme elle est belle la vie ! » s’est exclamée ma mère rarement portée sur les débordements de joie pourtant.                                                                            
Arrivés à la maison mon papa et mon frangin de 15 ans étaient encore en grande discussion. Tout en nous embrassant ils continuaient à échanger leurs avis :    
_ « Et si ce sont des femmes intégristes qui vont occuper une grande partie des sièges de l’Assemblée ?»                                                                                   
_ « Des femmes, même intégristes, ne voteront sûrement pas des articles de la Constitution qui nous ramèneraient en plein moyen-âge…»                           
_ « Et a-t-on en Tunisie en nombre suffisant, des femmes capables et compétentes pour siéger dans la Constituante et nous choisir l’avenir qu’on veut ? »                                                                                                             
_ « La femme est l’avenir de l’Homme, mon grand. N’oublies jamais que les tunisiennes sont plus nombreuses que leur confrères dans plusieurs professions comme l’éducation, la santé, et peut-être même dans certains secteurs de l’Administration.                                                                                                               

Je me suis retenue pour ne pas ajouter que les femmes étaient présentes de la même façon que les hommes sinon plus dans toutes les manifestations de décembre-janvier-février  et dans toutes les luttes de notre peuple…    
La soirée fût vraiment étincelante !                                
J’étais tellement heureuse et émue à la fois que j’en ai oublié pour quelque temps mon blog,  ma page Facebook et mon Tweeter.
Nos discussions -paroles de bonheur virevoltant comme des colombes de Picasso- se sont baladé dans l’avenir radieux qui nous attend , ont revisité les réformes que notre pays a accumulé depuis le  19eme siècle, et se sont réjouies de l’opportunité qui se présente à notre peuple d’être encore une fois à l’avant-garde des nations arabes et musulmanes et même d’autres nations  partageant avec nous notre glorieuse Méditerranée…      
Ma mère n’a pas cessé de se remémorer son regretté père, paysan démuni , qui a tenu à ce que ses filles, tout comme ses fils , aillent à l’école quels que soient les sacrifices et malgré l’opposition du milieu.
Le souvenir de mon autre grand-père - le paternel- m’a visité, lui aussi, alors que je commençais à somnoler. Je l’ai vu prononçant ses dernières paroles intimant à ses fils et filles : « Je veux que toute ma descendance –les filles autant que les garçons- aillent jusqu’ au bout dans leurs études ! »
Pour la première fois de ma vie une déclaration officielle m’a parue digne d’intérêt : celle de Ban Ki-moon saluant l’exemple tunisien et son impact sur la région et insistant sur le grand rôle qui y ont joué les femmes.

15 commentaires:

  1. VICTOIRE !
    Une ère nouvelle. Que celà tienne!

    Bon dimanche à tous ceux qui feront la fête!

    RépondreSupprimer
  2. Bonne nouvelle, que dis-je, e x c e l l e n t e nouvelle!
    Pas seulement pour la Tunisie mais aussi pour le m o n d e entier!
    Après la Révolution du courage (et des larmes pour le prix payé) et de la dignité, vous reconstruisez votre vie.
    Vous savez que le monde entier vous regarde! Les peuples du monde entier vous suivent!
    Vous avez de nombreuses étapes à franchir afin de démontrer qu'une Révolution peut aboutir à une démocratie de l'égalité!
    Test!
    Encore un exemple! Soyez à la hauteur!
    Il est clair que les tunisiennes le sont!

    Cependant (je ne souhaite pas doucher votre joie légitime), attention sur le plan économique (arme et instrument préféré de la domination), ce week-end (ce n'est jamais un hasard, ces choses se décident en Occident le samedi-dimanche souvent car les gens baissent la garde), le F M I (le fond morbide international) et la Banque Mondiale ont décidé de surveiller tous les pays "arabes" révolutionnaires...
    Méfiance... soyez debout car le FMI tout le monde connaît le prix : pauvreté et restrictions pour le peuple, impunité et favoritisme des banquiers cyniques...voleurs.

    RépondreSupprimer
  3. Bonne nouvelle, que dis-je, e x c e l l e n t e nouvelle!
    Pas seulement pour la Tunisie mais aussi pour le m o n d e entier!
    Après la Révolution du courage (et des larmes pour le prix payé) et de la dignité, vous reconstruisez votre vie.
    Vous savez que le monde entier vous regarde! Les peuples du monde entier vous suivent!
    Vous avez de nombreuses étapes à franchir afin de démontrer qu'une Révolution peut aboutir à une démocratie de l'égalité!
    Test!
    Encore un exemple! Soyez à la hauteur!
    Il est clair que les tunisiennes le sont!

    Cependant (je ne souhaite pas doucher votre joie légitime), attention sur le plan économique (arme et instrument préféré de la domination), ce week-end (ce n'est jamais un hasard, ces choses se décident en Occident le samedi-dimanche souvent car les gens baissent la garde), le F M I (le fond morbide international) et la Banque Mondiale ont décidé de surveiller tous les pays "arabes" révolutionnaires...
    Méfiance... soyez debout car le FMI tout le monde connaît le prix : pauvreté et restrictions pour le peuple, impunité et favoritisme des banquiers cyniques...voleurs.

    RépondreSupprimer
  4. c'est historique ,la parité entre homme femme ,devrai ramener la tunisie dans la place qui mérite ,toujours avant les autres pays du monde à faire des lois et des rénovations pour la femme ;maintenant ,reste le problème de mentalité tunisienne ,il faut avancer cette dernière parce que même avec la loi la mentalité est autre chose ;alors félicitation aux tunisiennes et essayer de faire la parité entre vos enfants (filles et garçons) à l'intérieur de la maison ex :pour les tâches ménagers .

    RépondreSupprimer
  5. je suis toujours fier d'etre tunisien
    pour cette loi je dis tout simplement que je suis contre le systeme du quota...eve est plus haute que ce genre d'encheres qui est synonime du malaise.pour ma fille plus tard je souhaite que son droit soit respecté et appliqué au quotidien.
    contre le quota mais pour l'idée et le principe...qu'il ya meme quatre vingt dix pour cent de representation feminine ça ne me derange pas tant que c'est merité...TOUT DOIT ETRE AU MERITE sinon on retombe dans l'injustice.

    ETOILES-A-STRAS

    RépondreSupprimer
  6. entre parenthèse je suis pour la loi et pour l'idée derrière...si ça ramène la paix et le progrés...que dieu bènit nos choix.


    ETOILES-A-STRAS

    RépondreSupprimer
  7. bonjour lina
    je vous propose si ça vous derange pas de nous rediger deux articles,un pour des propositions du developpement regional et un autre pour des propositions sur la vie politique et les attentes des tunisiens...une sorte de debat ouvert a toute proposition constructive.
    jai aussi une question,hier jai posté deux commentaires dans racisme et moderation,mais il ne paraissent pas...? bonne continuation
    amicalement.

    ETOILES-A-STRAS

    RépondreSupprimer
  8. Wikipédia.org
    Discours de la servitude volontaire ou le Contr'un est un ouvrage rédigé en 1549 par Étienne de La Boétie à l'âge de 18 ans. Sa première publication date de 1576.

    Ce texte consiste en un court réquisitoire contre l'absolutisme qui étonne par son érudition et par sa profondeur, alors qu'il a été rédigé par un jeune homme d'à peine 18 ans. Ce texte pose la question de la légitimité de toute autorité sur une population et essaye d'analyser les raisons de la soumission de celle-ci (rapport « domination-servitude »).

    La puissance subversive de la thèse développée dans le Discours ne s’est jamais démentie. Même s’il serait anachronique de la qualifier d’anarchiste, cette thèse résonne encore aujourd’hui dans la réflexion libertaire sur le principe d’autorité. Le jeune humaniste sarladais recherchait une explication à l’étonnant et tragique succès que connaissent les tyrannies de son époque. S’écartant de la voie traditionnelle, La Boétie porte son attention non sur les tyrans mais sur les sujets privés de leur liberté. Et il pose une question troublante : comment peut-il se faire que « tant d’hommes, tant de bourgs, tant de villes, tant de nations endurent quelquefois un tyran seul, qui n’a de puissance que celle qu’ils lui donnent ? ». Si pour éviter la censure, les exemples sont tirés de l’Antiquité, la réflexion porte bien sur son époque, dans un pays où le poids du pouvoir monarchique se renforce.

    L’originalité de la thèse de La Boétie est contenue tout entière dans l’association paradoxale des termes « servitude » et « volontaire ». Il établit ainsi un modèle de la servitude, des causes de son apparition à celles de son maintien qu’il s’agit d’établir ici.

    Un point de vue : La Boétie, en énonçant son discours, ne se positionne pas comme maître à penser, ni comme détenteur de la vérité : ceux qui affirment détenir la vérité sont en vérité ceux qui détiennent la maîtrise. Ce qui est vrai, c'est la compréhension singulière qu'on a du texte ; pour accéder à la liberté, il faut n'être ni maître ni esclave."

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Lina, je m'appelle Elizabeth Day, je suis journaliste a Londres avec le journal hebdomadaire The Observer. Je vien en Tunisie cette semaine pour ecrire un article sur Mohammed Bouazizi et je voudrais bien vous parler des consequences domestiques et globales de ses actions. Je serais a Tunis Jeudi 21 April. Est-ce qu'on pourrait prendre un petit cafe? Mon email c'est: elizabeth.day@observer.co.uk
    Amities,
    Elizabeth

    RépondreSupprimer
  10. lina ,excellent tu a bien compris cet avancé extraordinaire dans le monde entier ,les tunisiennes en avant former les rends et soyer solidaire personne ne pourra vous confesqué votre liberté.

    RépondreSupprimer
  11. les tunisiennes ses femmes belles intelligente ,heureuse de vivre ,leur groupe des filles qui sortent pour se promener et quand tu voit cela dans la rue tu dit quelle beau pays ,et quand tu discutent avec elle tu dit vivement une autre discussion avec ses femmes là qui vous donne envie de connaitre le reste de la population .bravo mes dames ne changer rien vous avez trouver le milieu ni trop libertine ni trop arriéré ,ne laisser personne changer ce que vous êtes.une citoyenne civilisé .

    RépondreSupprimer
  12. dimanche 17 avril 2011 Fière d'être....quoi?

    nacionaliste? anarchiste? nacional socialiste?

    les tunisiennes ses femmes belles et les autres?

    RépondreSupprimer
  13. 2ème commentaire:
    La démocratie a besoin de femmes pour qu'elle puisse se réaliser.
    Après mes lectures quotidiennes des infos, je me pose des questions:
    - la constituante sera t-elle le mirroir des alouettes?
    -le ou les partis qui auront la majorité vont-ils concrétiser les objectifs de la Révolution?
    -entre les revendications des anciens du RCD et les interventions des salafistes dans les mosquées voulant leur république islamiste et leur émir, peut-on espérer un gouvernement démocratique qui tiendra compte des revendications sociales et économiques des classes sociales des plus démunis? la séparation de la politique et de la religion?
    la suppression de toute sorte de dictature? ...?
    Bonne Journée.

    RépondreSupprimer
  14. Lina , est-ce que tu as retrouvée l'amour?

    RépondreSupprimer
  15. mabrouk y a lina ou rabbi m3ana inchallah.

    RépondreSupprimer