samedi 3 décembre 2011

"Fath" Bardo





















Aujourd'hui alors que des représentants de la société civile et de quelques partis politiques ainsi que des indépendants continuaient leur sit-in pacifique entamé il y'a 4 jours, un grand  groupe de personnes sont venus occuper la place qui se trouve face aux tentes du sit-in. Ils ont passé toute la journée à scander des chansons dignes des "hooligans", ou des groupes 'Ultra" et "Supra" . On s'est senti dans le viarge d'un stade de football. Une chanson suivie d'une "Takbiiiiiiiiiira" , puis de quelques insultes et obscénités ... A la fin de la journée , ces derniers ont commencé à nous lancer des bouteilles en plastique ainsi que des cailloux et pierres ce qui a engendré une intervention policière musclée qui n a' épargné personne. On a eu droit aux coups de matraques et aux bombes lacrymogènes. Après la dispersion des fouteurs de trouble, les  policiers ont continué à protéger les tentes du sit-in comme ils l'ont fait les nuits dernière.

2 commentaires:

  1. Ma chère Lina de mon rêve, le peuple tunisien est un petit enfant qui joue, déconne, casse sa poupée puis il pleure pour cette belle poupée. Chère Lina de mon rêve..Il est temps de penser au peuple tunisien d’une façon différente, une manière plus réaliste et vous pouvez bien sur garder ton regard sur La Tunisie.

    إن قيمة الرأي، ليست في الرأي ذاته فقط، بل في طريقة إبداءه بحيث يقتنع به الناس.
    إحسان عبد القدوس
    لن يتذكرك أحد من أجل ما تضمر من أفكار، فاطلب من الربّ القوة والحكمة للتعبير عنها. ماركيز

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que cette journée de Samedi apportée bien plus d'enseignements que ceux que tu résumes dans ton post, la réalité est autre que celle que tu écris ci dessus, j'en suis bien étonné. Beaucoup ont parlé "des deux rives", oui il y avait bien des démocrates musulmans, décidés et bien isolés dans leur combat pour protéger des dérives démocratiques du parti en force soit celui d'Ennahdha et de l'autre côté plus de 2000 militants d'Ennahdha venus, sans consignes officielles du parti, demander fermement aux sitineurs démocrates de dégager. pour impressionner un peu plus ils sont mis en avant près de 200 salafistes à la finesse connus et retenus grâce au service d'ordre Ennahdha. Alors Ennahdha était il là pour déplorer et chasser ces démocrates plus que minoritaires ou pour les protéger des attaques salafistes qui ont finalement eues lieu dans la soirée ....

    RépondreSupprimer