Accéder au contenu principal

Le 13 Janvier 2011 tel que je l'ai vécu ...

Je ne pourrai jamais oublié ma nuit du 13 Janvier 2011. Ce soir là j'étais  à l’hôtel El Hana International pour  ma deuxième nuit successive avec une équipe de journalistes de TF1. J 'étais leur fixeuse. Quand j'ai  appris  que Ben Ali allait donner un discours, je n'ai pas eu le courage de vivre cela toute seule. Sans réfléchir j'ai appelé mon amie l'avocate Leila Ben Debba avec qui j'ai vécu les moments les plus critiques et décisifs des événements de Décembre2010/janvier 2011. Tout de suite, j'ai compris qu'elle était dans le même état d’âme que moi . Hésitante , je lui ai suggéré de me rejoindre là ou j'étais . J'étais hésitante car moins de 15 minutes nous séparaient du début du couvre-feu...  
Après quelques minutes Leila était à mes cotés, nous nous sommes directement installées devant le petit écran de ma chambre au sixième étage et qui donnait directement sur l'Avenue Habib Bourguiba et d’où je pouvais voir une partie de nos Champs Elysées et le théâtre municipal de Tunis. Nous avons regardé le discours ... et j'étais dans tous mes états . Le 'Boss' comme l'appelait les Tunisiens a choisi de faire un discours populiste, a utilisé le dialecte tunisien , et a voulu se réconcilier avec les cyber-activistes en annonçant la levée de la censure sur Internet. Il a laissé son temps menaçant et adopté un ton suppliant . J'avais peur ... j'avais des doutes.  Heureusement que Leila était là pour me calmer... Chose qu'elle avait faite après chacun des discours de Ben Ali ... Avant même qu'il ne finisse son discours j'ai entendu le son de klaxons qui parvenait d'en bas  ... mon cœur a commencé à battre très fort et l'angoisse m'a envahie ... J'ai accouru vers mon balcon pour me retrouver devant ne camionnette dans laquelle une dizaine de personnes étaient entassées tout en scandant des slogans pro-Ben Ali et en applaudissant . Impulsive comme je le suis, j'ai fondu en larmes ... son plan a marché
Suite à ça nous avons regardé l'émission ridicule concoctée par Cactus productions, le régime et certains "opposants ou défenseurs de droits de l'Homme". C'était une émission répugnante ...une prostitution inacceptable ... le bruit des klaxons continuait et le son des applaudissements devenait de plus en plus bruyant ... je suivais les réactions des internautes sur  Twitter et Facebook. Voir des centaines de personnes abandonner leur anciennes photos de profils pour celle ci m'avait soulagée :


Sur Twitter, les cyber-activistes se moquaient du discours de ZABA et propageaient les appels pour manifester contre le régime le lendemain... Mais je me disais que la Tunisie n 'est pas Facebook ou Twitter . Mon père m'a appelée et a essayé de me calmer ... Avec Leila nous avons appelé notre ami  le poète et  cinéaste M.. qui n 'a pas pu retourner en Tunisie pour partager notre souffrance ...

Mais quand les hurlements et les applaudissements sont devenus assourdissants nous avons décidé de descendre dans la rue pour mieux comprendre la situation.Et voilà l'ambiance qui y régnait sur l'Avenue:











Leila était devenue hystérique et scandait des slogans anti-Ben Ali . C'était  de la pure folie que de faire cela au milieu de centaines des partisans de Ben Ali . On a maintes fois voulu la tabasser et avec ma petite taille j'essayais d'éloigner les bandits venus pour le faire ... Ce soir là j 'ai découvert que quelqu'un qui prétendait être mon étudiant était un barbouze ... Quand le danger était devenu imminent j'ai essayé de convaincre Leila de rentrer à l hôtel mais en vain ... J 'ai fini par appeler Maitre Nasser Aouini qui habitait dans une ruelle voisine pour venir à mon aide. Sa mission n 'a pas été facile .. La nuit était langue ...

Hier soir le 13 Janvier Leila était à mes cotés pour dire non à un autre gouvernement qui se prétend démocratique mais utilise les méthodes de l'ancien régime. 


Hier nous avons crié non à la normalisation avec les sionistes , non à l'ingérence des USA et du Qatar , le peuple est un peuple libre non à l'ingérence des USA et du Qatar . Qatar dégage, boulot , liberté et dignité nationale . C'est avec ces mêmes personnes que j 'ai vécu les événements de l'année dernière et qui se sont terminés par le départ de Zaba , c'est avec eux que je  continue mon chemin ..








Commentaires

  1. ton point fort je crois est la narration simple...le non show off.. Tu écris avec une âme authentique...tu cherches pas à écrire des choses "musclées"...ton point fort est ta plume consistante..et même quand tu commences à te vanter, je sens que tu le fais plus pour te réconcilier face aux méchancetés ascendantes!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour!
    J'ai lu ton livre Lina, tu nous plonges vraiment dans ton vécue ça fais vraiment plaisir de voir des gens qui sont présents sur cette terre pour le bien de leur nation, je trouve pas vraiment les mots pour dire ce que je pense de tout ça, mais bonne continuation en tout cas, et vive la Tunisie, notre pays vers une vrai démocratie et justice pour tous ... ♥

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

حنان أو قصة "حارقة "

أحيانا تضعك الصدفة أو القدر أمام مواقف لا تنساها أبدا أو أشخاصا يتركون أثرهم على حياتك الى اخر يو م فيها … فلا تنساهم . سافرت الى مدينة كوزنشا الصغيرة في جنوب ايطاليا من اجل تسلّم جائزة منحتني اياها احدى المنظمات كتكريم على مجهوداتي من اجل دعم الثقافة المتوّسطية أو هكذا ارتأت لجنة التحكيم المتكوّنة من اساتذة من السوربون الفرنسية و عديد الجامعات الايطالية العريقة و في طريق العودة … قابلت حنان … وصلت الى المطار باكرا و قمت باجراءات التسجيل و دخلت قاعة الرحيل حيث جلست وحيدة مع كتابي … فجأة تقدّمت منّي فتاة متحجّبة عربية الملامح و طرحت عليّ مجموعة من الاسئلة باللغة الايطالية... حتما فهمتها فالايطالية و الفرنسية لغتي الثانية متشابهتان وسرعان ما لمحت الجواز الاخضر بين يديها فغمرتني سعادة كبرى … ها انّي قد وجدت رفيقة للسفر تؤنس وحدتي … فلقد أتعبتني الوحدة التي أعيشها في كلّ سفرة و تعدّد ت السفرات و الدعوات لالقاء محاضرات و المشاركة في نقاشات
رسمت ايتسامة عريضة على وجهي و أجبتها عن سؤالها باللهجة التونسية تبادلنا اطراف الحديث لبعض الوقت و تطّرقنا الى مواضيع مختلفة و لمّا وصلنا الى مو…

Le droit à la différence par Zohra Ben khoud

L'auteure de ce texte est une jeune fille , une lycéenne au lycée Pilote de Kairouan. 
Parfois , je me pose des questions du genre  pourquoi on n'est pas tous nés au même endroit , au même jour, à la même heure ? Pourquoi il y' a t il deux sexes ? Pourquoi homme et femme ? Pourquoi blanc et noir ? Pourquoi mince et gros ? je réalise alors que cette différence avec laquelle on est venu au monde , assure l'échange culturel , la richesse intellectuelle , la diversité et la variété sociale . La preuve, sous le même toit , on trouve un homme et une femme , sans qui , il n'y aura pas de reproduction . J'en déduis alors qu'il faut être différent pour avancer . Différent de sexe , de religion , d'ethnique , tout cela ne peut être que bénéfique et enrichissant pour tout un chacun . On s'accepte en fin de compte pour la simple raison qu'on est génétiquement différent .
Toutefois , en grandissant , on essaie de tout créer à nouveau . Dieu nous …

الكارتي هو الحل

المدة لخّرة  شفنا برشة هزّان و نفضان في تونس و  خاصّة على الشبكة الافتراضية  برشة فتاوي برشة اقامة حدود و اباحة  دماء و دعوات للقتل و التقتيل ; و قطع اليدين و الرجلين من خلاف  و هذا الكلّو بالطبيعة باسم الاسلام و المحافظة على الهويّة العربية الاسلامية   و من ناس لا علاقة لهم بالاسلام بمعنى سوّد وجهك ولّي فحّام و اخرج افتي على الشعب . اما كي نركّزو في الحكايات هاذي الكلّ و في نوع السبّ اللي قاعدين يستعملو فيه أصحاب النفوس المريضة الذي يدّعيو في حماية الاسلام نلقاو اللي المشكلة في الجنس بالعامية التونسية النيك    و في المراة  . الناس هاذم من نوع اللي ما يلحقش على العنبة يقول شبيها قارصة  ناس شايحين و  مكحوتين و مكبوتين  و محرومين . تي هي حكاية العبدليّة كي تجي تشوفها قيّمت البلاد و ما قعّدتهاش على  خاطر فرفور و كلسون.اي اي المشكلة الكلّ و حرقان مراكز و تكسير و ضارب و مضروب على البزازل و الفرافر   .هاذم جماعة الصابونة الخضراء جماعة مادام لامان عمرهم لا شمّوا ريحة الانثى . هاذم هاك اللي نهارين قبل ما يسيّب اللحية و يلعبها سلفي و متديّن و يوّلي يعطي في الحكم و المواعظ كانوا م…