mercredi 4 janvier 2012

Sit-in des Professeurs de la Manouba

Aujourd'hui le 4 Janvier 2012, des professeurs universitaires de la Manouba ont entamé un sit-in au Ministère de l'Enseignement Universitaire et de la Recherche Scientifique pour dénoncer le sit-in des Salafistes/Islamistes qui se poursuit depuis des semaines à la faculté des Lettres et des  Arts et des Humanités de la Manouba et qui a conduit à l’arrêt des cours (Lire ici). En effet, suite à une longue attente dans l'espérance de voir les autorités agir , prendre  position et résoudre le problème de la faculté de la Manouba et suite  au silence de ces derniers, les professeurs ainsi que les étudiants ont décidé d'agir pour sauver l'année universitaire en cours.








Les professeurs universitaires  étaient accompagnés d'étudiants venant réclamant leur droit à résumer les cours. D'ailleurs je vais essayer de traduire la lettre adressée par l'étudiante Feriel Charfeddine  au Ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche Scientifique publiée hier sur Facebook et qui résume toute la situation:

M. Moncef Ben Salem, Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique et de la Technologie ..
Votre  Excellence M. le Ministre:
Je  vous écris  aujourd'hui du campus de la Manouba  ..Connaissez-vous ce campus? Est ce que vous en avez entendu parler auparavant ? 
C'est un campus qui accueille des milliers d'étudiants et d'étudiantes et qui est constitué de plusieurs facultés qui ont brillé à travers l'histoire et qui ont influencé les actions du mouvement estudiantin en Tunisie. M. le Ministre cet endroit ne se situe pas loin de votre Ministère, si vous  conduisiez  votre voiture luxueuse et  prendriez le premier tournant à gauche vous y seriez en une demi-heure.

Votre  Excellence M. le Ministre:

Si vous le ignoriez, une partie de ce campus est paralysée. M. Si vous l'ignoriez des milliers d'étudiants des Sciences humaines et des lettres n'arrivent plus à poursuivre leurs cours. Aujourd'hui après votre prise du pouvoir, la situation n 'a pas changé et les obscurantistes continuent à occuper l'endroit et ce phare des sciences  risque de s'éteindre.

 Aujourd'hui, votre Excellence Monsieur le Ministre, alors que j 'étais à la faculté on m'a appelée  pour m'informer  que vous avez intervenu sur une chaîne de TV Française pour dire que le sit-in a été levé et que les étudiants vont reprendre les cours. 

Les pleurs bourdonnaient dans mes oreilles- et les sit-ineurs étaient devant mes yeux. Lequel de mes sens croirais-je cher Professeur?Devrais-je secrètement dire que votre excellence avait  mal estimé la situation et avait propagé une rumeur ? Est il rationnel que les autorités propagent des rumeurs? Pourquoi avez-vous prétendu que vous avez envoyé des émissaires pour négocier avec les sit-ineurs alors que ce n 'était pas le cas? 

Votre  Excellence M. le Ministre:

Aujourd'hui nous nous sommes réunis devant le Ministère. Nous avons espéré vous rencontrer. On nous a répondu avec un discours Novembréen : il n'est pas là ... Néanmoins nous sommes restés debout et brandissant nos pancartes et nous avons été consternés par votre sortie d’où vous n 'étiez pas. Vous êtes sorti tout en nous ignorant !Vous vous dirigiez vers un studio pour donner une interview.   Votre  Excellence M. le Ministre, êtes vous notre Ministre ou le Ministre des interviews? 

Mon Professeur vénéré, je conclus ma lettre par dire à votre excellence , nous nous en foutons de  qui vous êtes et à quel parti vous appartenez , notre unique souci est celui  de reprendre nos cours . 

 Votre  Excellence M. le Ministre, soyez un Salafi chez vous le souhaitiez , soutenez les Wahhabites  ou vous le voulez mais pour l'amour d'Allah n'idéologisez pas notre université. 

Mes sincères Remerciements. 

  Jusqu'à l'écriture de ces lignes le Ministre continuait à ignorer les professeurs venus chercher une solution .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire