samedi 25 décembre 2010

Concert d' Emel Mathlouthi à Sfax

Hier j 'ai assisté au dernier d'une série de 3 concerts donnés par Emel Mathlouthi en Tunisie. Après Tunis et  Kalaa Kbira, Emel a chanté au théâtre municipal de Sfax. Une mission qui n 'a pas été vraiment facile pour elle puisqu'elle est tombée malade le jour même , une bronchite qui nous a fait tous trembler. Après l 'intervention d'un médecin , Emel s'est dirigée vers le théâtre une trente minutes avant le concert. Tout était déjà en place grâce à un groupe sérieux et harmonieux. Avec le coup d'envoi , on a pu voir une Emel belle et rayonnante; une petite robe noire très simple et élégante les chveux attachés et embellis avec une belle rose. Le public a largement applaudi ' Bghaibtek Nezel Echété' , une reprise de la chanson de Marcel Khalifa. Malgré la maladie et la fatigue Emel  accompagnée par son bassiste Nicholas Bauer  a assuré.Puis une chanson du folklore tunisien 'A Bab', 'Ethnya Twila', 'Nammen Bik'. Emel a ensuite chanté ' Helma' malgré que l'organisateur  luia demandé de ne pas la chanter  cinq minute avant le concert. Elle a fait un hommage à Sidi Bouzid sous les applaudissements des spectateurs et le désarroi des organisateurs.



L 'oragnisateur m 'a demandée de le rejoindre dans le hall externe du théatre juste après la reprise de la chanson  du cheikh Emam ' Chayed Kousourek'  faite  par Emel. Il m 'a fait comprendre qu 'il était super faché à cause du répertoire chanté par Emel et à cause de sa mention des évènements de Sidi Bouzid. Il m ' a reprochée de l 'avoir chantée avec un groupe d'amis en faisant le signe de la victoire. Il faut mentionner que mes amis n 'ont pas hésité de crier les slogans criès à Sidi Bouzid , avec chaque  chanson parlant de la Tunisie et des libertés. J 'ai beau lui expliquer que je suis responsable ni du répertoire d 'Emel ni du comportement de mais amis, il n 'a rien voulu entendre. Je lui ai aussi expliqué qu 'un artiste ne peut pas changer son programme cinq minutes après le choix et que rien ne l 'oblige à changer son programme mais envain. Aprés une longue discussion vaine j 'ai rejoint   la salle  de spectacle de nouveau pour savourer les chansons d'une  artiste exceptionnelle. Imed Alibi le percussioniste et Zied Zouari le violoniste se sont donnés à fond. La surprise de la soirée fut la nouvelle chanson d 'Emel ' Kif netwa7ech' chantant la patrie et la mère. Emel a aussi chanté en Turque et en Anglais. Elle a épaté le public en jouant avec sa guitare un morceau  musical avec son violoniste . Ils étaient si harmonieux.

Imed Alibi

                                                                  Zied Zouari

Emel  jouait de sa voix aussi bien que de son corps. Elle interprétait les chansons avec une grande sensibilité. Sa présence sur scène a été exceptionnelle. Elle a fini son concert avec la chanson de 'Bine el Wedyene' avec un nouveau arrangement musical . Le public l 'a longuement applaudie malgré le fait que la plupart des spectateurs l 'ont découvert   pour la première fois.Le concert fut un grand succès.
Une remarque aux organisateurs: les billets étaient trop chers. Il fallait penser à un prix  pour étudiants.

2 commentaires:

  1. "أنا حرّة و كلمتي حرّة"

    Je suis fier de constater que ce qu'elle revendique dans cette chanson est vraiment une ligne de conduite et non juste une jolie tournure de style.

    Bon courage Amel (je pense que pour ça tu pourras amplement compter sur ton audience qui te soutiendra) et merci à toi Lina pour le reportage.

    RépondreSupprimer
  2. les billets étaient trop chers parce que le concert de Emel nous a couté 14 000 d

    RépondreSupprimer