mercredi 11 avril 2012

Arrêté Après le 14 Janvier !!!!

Hier soir j'ai été contacté par un jeune élève de 18 ans MBH . Il m'a raconté l'histoire de son arrestation le 9 Avril 2012.M était dans un carrefour , il marchait tranquillement quand l'endroit a été encerclé par des voitures de police. M s'est échappé et s'est réfugié dans une école mais les policiers l'ont rattrapé et l'ont forcé à monter dans leur fourgonnette. Dedans , menotté, il a été tabassé. Il affirme avoir reçu des coups sur la tête avec  les brodequins des policiers. Des policiers descendaient d'autres montaient et continuaient à le battre sauvagement: des coups de poings  et de matraques et des gifles .On lui a pris sa montre de force et on lui a cassé ses lunettes de vue sous les yeux. D'autres personnes ont subi le même sort.On les a assommés à coup de brodequins et de matraques. 

  Après un bon moment il a été conduit à un poste de police avec un autre groupe de jeunes dont  la majorité étaient  des étudiants et des élèves. Une fois devant le poste de police ils se sont retrouvés devant deux queues de policiers brandissant leurs matraques. Il fallait passer au milieu pour entrer au bâtiment. Les pauvres ont reçu donc d'autres coups de matraques. C 'est à ce moment là que M a eu une entorse à la main. Une fois à l'intérieur , ils ont conduit les jeunes dans un bureau ou un agent de police les a reçu avec des gros mots et des insultes. On leur a confisqué leurs cartes d'identités et leurs téléphones portables avant de les enfermer dans une geôle sombre et nauséabonde. Au bout de deux heures on les a conduit dans un couloir ou on  a pris leur noms avant de les embarquer dans une autre fourgonnette. Une fois arrivés à destination, ils ont revécu la scène des deux queues de policiers. A l'intérieur , ils ont reçu toutes sortes de coup.On les a comptés et on les a partagés en petits groupes avant de passer à l'étape interrogatoire. 

Quand on lui a demandé la raison de sa présence dans la rue au moment de son arrestation, M a expliqué qu'il comptait lancer un blog et qu'il était là pour observer ce qui se passait alors la on lui a balancé un alors tu connais la pute Lina Ben Mhenni . Il leur a répondu que non . Quand on lui a demandé de signer le procès verbal M a découvert qu'on a déformé tous ses propos mais l 'essentiel pour lui c 'était de rentrer.

C'est ainsi que notre police traite les citoyens . C 'est ainsi que notre police traite des jeunes qui n'ont rien fait de mal. C 'est notre nouvelle démocratie . C 'est la Tunisie d'après la révolution !!!



3 commentaires:

  1. qu'il laisse pousser sa barbe et après il fera tout ce que lui chante

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Les keufs ont appris une nouvelle façon de tenir leurs matraques : certains l'attrapent par le mauvais côté et ce pour l'utiliser comme un marteau vu qu'il y un bout perpendiculaire au corps de la matraque. Les coups ainsi portés à la tête doivent occasionner des plais profondes.

    RépondreSupprimer