samedi 21 avril 2012

Réponse de son Excellence Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères d'Italie à Ma lettre Ouverte

Chère Madame Mhenni,
l’affaire que vous avez mentionnée a eu un écho très vaste aussi en Italie: le Gouvernement a déjà ouvert une enquête administrative, dont le Ministère de l’Intérieur a informé le Parlement, et la Magistrature a ouvert à son tour une enquête judiciaire indépendante.
Comme vous le savez bien, l’Italie est l’un des pays européens les plus exposés à la pression migratoire. Néanmoins, la politique italienne de contraste à l’immigration illégale attache une importance fondamentale au respect des règles de droit et, dans ce cadre, à la mise en place de mesures respectueuses de la dignité humaine et de l’intégrité physique des rapatriés. Ceci car la gestion des phénomènes migratoires a pour enjeu non seulement l’avenir de nos relations avec nos pays voisins mais aussi la tenue des principes de droit qui sont au cœur de l’identité italienne et européenne. En plus, face aux soulèvements pour la liberté en Afrique du Nord, nous avons maintenant une responsabilité morale et historique supplémentaire.
Par conséquent, j’ai pleine confiance dans les enquêtes en cours et je m’attends à ce qu’elles mènent bientôt à clarifier les faits. Dans l’attente, je vous rassure que dans l’affaire en question il n’y a eu aucune intention discriminatoire et que l’action du Gouvernement italien continuera à être axée sur les valeurs de la liberté, de la solidarité et du respect des droits fondamentaux de l’homme.
Bien à vous,
Giulio Terzi, Ministre des Affaires Etrangères d'Italie>>

1 commentaire: