lundi 14 janvier 2013

Opinion Internationale: Le Graffiti n'a pas bonne presse dans la révolution tunisienne...

Le Graffiti n'a pas bonne presse dans la révolution tunisienne...

Oussama et Chahine, deux membres d’un mouvement d’art urbain « Zwela » vont  de nouveau comparaitre devant le tribunal de première instance de Gabes  le 23 janvier 2013 pour violation de l’état d’urgence, propagation de fausses informations portant atteinte à l’ordre public et tags sans autorisation sur les murs de bâtiments publics. Aujourd’hui, de sérieuses menaces pèsent sur la liberté d’expression et de création des artistes.



Un énième procès d’opinion contre la liberté d’expression et de création



Pour lire l'article cliquer ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire