mardi 9 novembre 2010

Mon expérience avec la censure et le blogging (épisode1)

J 'ai décidé d'écrire à propos de toute mon expérience avec la censure électronique pour éclaircir beaucoup de choses à beaucoup de gens . Je partirai de mon expérience personnelle avec Ammar 404 pour arriver à la dernière expérience avec le groupe ' Nhar 3la Ammar'. Une expérience que je vis depuis Aout 2008 , une expérience douce- amère. Une expérience à laquelle j 'ai donné beaucoup de mon temps , de mon énergie et même de ma chair . J 'y donne encore , et j 'y donnerai encore plus car je crois que la libération des peuples passe par la libération de l 'information. De nos jours , le seul moyen d 'information qui reste relativement libre est l 'internet , c 'est pour cela que je suis prête à faire tous les sacrifices et les efforts nécessaires pour libérer ce moyen d'information. 

Au début je n 'ai pas voulu parler de Nhar Ala Ammar pour ne pas tomber dans le piège et le jeu tissés par les censeurs et leurs serviteurs fidèles, qui ont eu recours à la méthode de ' Farre9 tassod'. Mais puisque certaines personnes du mouvement 'Nhar 3la 3ammar' qui s'est voulu apolitique et spontané ont pris le premier pas et ont donné leur version de la chose et puisque certaines personnes m 'ont mis dans la position de l 'accusée alors je vais pas me taire et  me laisser faire . En effet certaines personnes ont pris mon silence pour de la faiblesse . C 'est pour cela que j 'ai décidé de sortir de ce silence . Je tiens à vous  dire que je n 'ai lu aucun épisode de ce que YA a écrit à propos de ' Nhar 3la 3ammar' , que je vais écrire à propos de 'Nhar 3la 3ammar' comme je l 'ai vécu.  Je ne vais utiliser que les initiaux des noms , par contre je vais citer tous les endroits par leurs vrais noms.J 'ai oublié certains détails mais j 'essayerai d 'être précise au maximum. 


Quand la vague de censure a démarré en Avril 2009( une vague qui a commencé avec ce que j 'ai appelé la journée noire pour les blogueurs ( Français, Anglais)  , je n 'avais pas un accès permanent à internet .En effet, quelques jours avant, la maison de mes parents ou je vivais a été cambriolée. J 'ai perdu  entre autres mes deux ordinateurs, des caméras , un disque dur externe et même des DVD gravés avec les titres documents et photos. les DVD s  de films et les CDs de musique sont toujours sur mon bureau. Je devais utiliser un vieil ordinateur de bureau délaissé depuis des années pour me connecter avec difficulté. 

Bien avant ça, j 'ai été censurée plusieurs fois , mon histoire avec  la censure a commencé en 2008. Je maintenais un blog avec SC et on été censurés pendant la même période ou Facebook a été censuré en  Aout 2008 . C 'était mon premier contact direct avec la censure  électronique et je me suis sentie comme violée . Et c 'est comme ça que j 'ai écrit mon premier billet ou article pour Global Voices Online Advocacy   (GVA) par la suite pour Global Voices Online   (GVO). C 'est ainsi aussi que je suis  devenue contributrice volontaire pour les deux sites Global Voices Online Advocacy et Global Voices Online . Mon tout premier article écrit le 24 Septembre 2008 s'intitulait Tunisia:404 not Found ( Tunisie: 404 not Found) . En effet, suite à la censure de Facebook et par la suite de notre blog SC et moi , je vivais avec un sentiment d'injustice , voire une douleur qui torturait mon esprit .  Pendant ce temps là , je vivais à Boston. Une nuit ou je n 'arrivais pas à dormir à force de réfléchir à propos de la chose, j 'ai pris mon ordinateur et j 'ai écrit le texte publié après sur Global Voices Advocacy. SBG qui connaissait mon compagnon de l 'époque SC lui a déjà proposé de m'inviter à écrire sur GVO et GVA . Le soir même j 'ai montré mon article écrit en Anglais à MBJ et il lui a beaucoup plu et il m 'a même demandé  une version en Français pour la publier sur le journal 'Attariq Al Jadid' . Insomniaque comme je l 'étais , j 'ai tout de suite écrit l 'article en Français. La même semaine, l 'article a été publié dans l'hebdomadaire paru le  27 Septembre 2008. Et malgré que j 'ai touché plusieurs sujets dans mes billets pour GVO et GVA la majorité s'intéressaient à la censure dans toutes ses formes.

Après le Tunisia 404 Not Found , j 'ai écrit Tunisia National Day For the Freedom Of Blogging publié sur GVA et GVO. Une journée Nationale pour la liberté de bloguer et qui a été réussite comme l 'indiquent plusieurs articles de presse dont  1, 2, et 3.    Une journée durant laquelle la majorité des blogueurs ont été unis et ont pour laquelle la majorité des blogueurs ont beaucoup travaillé . La date n'a  pas été choisie  au hasard  elle correspondait à la date du procès que le journaliste Zied El Heni a intenté contre l 'ATI .( Pour en savoir   plus vous pouvez lire ça . Plus tard ,  l 'affaire fut plus tard classée  ( Français , Anglais) .
En parallèle , je fus aussi invitée à écrire dans  le blog Contre la censure en Tunisie ( blog censuré en Tunisie depuis sa création) . J 'y participais avec plusieurs blogueurs dont : 



Et le blogueur stupeur. Certains de ces blogueurs écrivent encore , d'autres ont décidé de laisser tomber le blogging pour une raison ou une autre . Le plus important c 'est que nous avons tous vécu cette expérience ensemble . Nous nous sommes unis pour dire non à Ammar 404.

Je m 'arrête ici pour cet épisode. La prochaine fois je parlerai de l 'Association Nationale des Blogueurs Tunisiens qui n 'a jamais vu le jour , et à laquelle les blogueurs RCDistes ont répondu par ce qu 'ils ont appelé Les Blogueurs Patriotes.

NB: Je remercie toutes les personnes qui m 'ont permis de m 'intégrer dans la blogosphère tunisienne et dans la lutte contre la censure spécialement : SBG et SC et toute l 'équipe de GVO et GVA.

La majorité es liens dans ce billet sont censurés , si vous êtes en Tunisie utilisez un proxy pour les visionner.






1 commentaire:

  1. Oh avec Yassine y avait un seul personnage avec des initiales, avec toi j'aurais du mal :p


    en attendant la suite, plus tu parles mieux c'est, on est VRAIMENT contre la censure :)

    RépondreSupprimer