lundi 1 novembre 2010

Un An

Il y 'a un an, le gouvernement a voulu célébrer les élections et la campagne électorale comme il se doit. Plus d'une dizaine d'étudiants se sont retrouvés en prison-certains y sont encore-, des journalistes ont été arrêtés et emprisonnés de leur coté. Nous avons aussi vécu la première arrestation pour les blogueurs, avec l 'arrestation de Fatma Arabicca. L 'année dernière , les mois d'Octobre et Novembre ont été très mouvementés. Tous ceux qui ont osé ouvrir leurs gueules ou manifester leur colère , ou même leur opinion   ont payé le prix fort.

 Je n'oublierai jamais les nuits blanches , l 'inquiétude, la lutte contre le désespoir, la patience , et la dépression. J 'ai pleuré des nuits entières, j 'ai écrit , j 'ai chanté , j 'ai crié. 

Ce soir les souvenirs me hantent. les évènements passent et repassent devant mes yeux repassent et s'installent dans ma mémoire blessée.  Je pense à ceux qui sont maintenant en prison: les étudiants, Fahem Boukaddous , Hassan Ben Abdalalh et la liste est si longue. Je pense à ceux qui font la grève de la faim pour un droit, je pense à ceux qui ont faim , et ceux qui n 'ont pas de toit . Et plus j 'y pense plus je sombre dans le désarroi. Je pense à tous ces jeunes qui croupissent dans leurs cellules pour un bout de pain. Je pense aux mères privés de leurs bambins, je pense aux épouses en manque de câlins. 
Je pense et je en dors pas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire