jeudi 3 février 2011

Don't Forget the Ouardanine Victims

Today Hana Trabelsi and I traveled to Monastir then to Ouardanine to cover  and investigate what happened there on January 15th 2011( Kais ben Ali 's arrest). We started our coverage by a visit to the hospital of Monastir where we met the legal doctor who confirmed to us that 6 people were transported to the hospital on the night of January 15th 2011. The same information we learned the day before from one of the martyr’s brother. We also obtained copies from the death certificates.
The Ouardanine martyrs are:
Moez Ben Slah

Faiçel Chetioui


Mohamed Zaabar

Mahmoud Jablaoui
Najeh Zaabar


 Mohamed Salem


Many other persons are seriously injured. We met several of the victims' families. We discussed with them. Indeed, Ouardanine's inhabitants say that the person who talked on France 24 is not Kais Ben Ali. Kais ben Ali was arrested on January 15th while he was trying to flee helped by several police officers.The latter fired at the victims when they recognized the ex-president's nephew killing 6 of them . The whole story will be revealed soon by a video .

The victims' families are not asking for money. They are just asking for their children rights . They want the guilty to be sued.


5 commentaires:

  1. paix a leur âmes tous tunisien leur doit sa liberté, ses hommes ne sont pas mort mais vivent au paradis des cieux et dans notre histoire il faut jamais oublier leur noms il faut les apprendre a la génération de future dans les écoles c'est ça nos héros a nous .

    RépondreSupprimer
  2. Ma chère Lina,

    Je viens de lire votre article. Voulez-vous que je me renseigne auprès de France 24 au sujet de ce reportage sur Kais Ben Ali.

    Nous n'avons plus beaucoup d'informations sur la Tunisie, l'Egypte est très en avant sur nos médias.

    Vous, Tunisiens, avez tracé la voie, c'est très important.
    Je pense à vous
    Amitiés
    Votre ami Alain
    PS : une pensée pour toutes ces victimes qui sont mortes pour leur pays : la Tunisie

    RépondreSupprimer
  3. Chère Lina
    merci de nous parler de tous ceux qui sont morts pour la liberté. Je ne veux pas les oublier, et je te suis très reconnaissante de montrer leur photos, et de continuer à "enquêter" comme ça.
    Je te dis bravo, merci, du fond du coeur.
    Alya

    RépondreSupprimer
  4. Maintenant ton travail est aussi connu en Allemagne - formidable:
    http://www.ardmediathek.de/ard/servlet/content/3517136?documentId=6418698

    RépondreSupprimer
  5. Excellent travail qui aidera à établir la vérité sur ces terribles événements vécus par des hommes qui ont dit,au péril de leur vie, Non à l'injustice et à l'oppression qui a pesé sur la vie des tunisiens.Merci!
    Essaid

    RépondreSupprimer