lundi 7 mars 2011

Sans la Dissolution de la Police Politique Il n 'y aura Pas une Vraie Démocratie

 La date du 14 Janvier 2011 a été une date historique non seulement pour la Tunisie mais aussi pour le monde entier. Le 14 Janvier 2011 les Tunisiens se sont mobilisés pour dire à un dictateur :Dégage. Ils étaient tous unis et ont réussi d'une manière ou d'une autre à s'en débarrasser. Le monde entier a été surpris et impressionné par cette révolution. En effet, l'ancien régime a  toujours joué sur les apparences. L'économie, les droits des femmes , et l'intégrisme étaient les sujets de propagande les plus fréquents. C 'est ben Ali qui a réussi à faire avancer l 'économie tunisienne. C'est lui qui a donné aux femmes des droits et c 'est lui qui nous a toujours protégés de l'intégrisme. Donc le monde croyait ou faisait semblant de croire que tout allait bien en Tunisie et que Ben Ali était l'homme idéal pour continuer à gouerner la Tunisie pour les siècles à venir.
Par la suite beaucoup de pays arabes et non arabes qui vivent sous l 'emprise des dictatures ont réagi et ont commencé à faire leurs révolutions. En Egypte cela a abouti. Dans d'autres pays comme la Libye, le peuple se bat toujours pour avoir sa liberté. 

  La majorité des médias  du monde ont parlé du succès de la révolution tunisienne et  sont  passés à autre chose. Ils sont commencé à suivre d'autres révolutions.   Cependant la Tunisie a connu beaucoup de développements depuis le 14 Janvier 2011. De la violence , du calme et puis retour à la violence . Quand on a eu une première vague de violence , les enquêtes ont montré que des officiers de la police en étaient responsables . Après le départ d'Ahmed Friaa du Ministère de l 'Intérieur , Farhat Rajhi le nouveau ministre a fait le ménage au sein de l 'appareil sécuritaire en mettant à la retraite 42 responsables sécuritaires de la direction centrale .Après ces mesures, La Tunisie  a connue une période relativement calme . Mais cela n 'a pas duré . La violence a éclaté de nouveau et il a été à plusieurs fois démontré que certains membres de la police en général et de la police politique en particulier seraient derrière cette violence.


Quelques jours après leur disparition , les officiers de la police politique sont réapparus . il suffit que des personnes connues pour leur activisme ou engagement politique s'attablent dans un café pour discuter de tout et de rien pour que des agents  de police civils viennent s'attabler à la table d'a coté pour bien écrire leur rapport. Plusieurs personnes ont dénoncé ces pratiques et ont parlé de la nécessité de la dissolution de ce corps de la police. Un corps corrompu qui a nuit aux tunisiens pendant des années. Il ets digne d'un système mafieux: arrestations non justifiées , violence ,kidnapping,  torture, harcèlement , cambriolages  etc...
En effet, ce service qui était chargé de quadriller et de museler la société dans le but d'assurer la stabilité et la tranquillité du régime dictatorial n 'a plus aucune raison d'être . Cependant des développements quotidiens ont démontré qu 'il est toujours là et qu'il est entrain de semer la zizanie. Prenons l 'exemple de Hana Trabesli la blogueuse agressée le vendredi noir . Cette dernière confirme que l'agression qu'elle a vécue a été initié par quelqu'un de la police politique.








D'autres journalistes ont connu le même sort . Cette institution a toujours été au dessus de la loi . Elle a toujours violé la constitution et les droits des citoyens( écoute téléphonique , lecture des emails et courriers privés etc . C'est sur que chaque pays se doit d'avoir un ou des services de renseignements en charge de missions telles que le contre-espionnage et la sécurité militaire mais cet organisme ne doit pas se mêler à la vie et à l 'activité politiques des citoyens.

Dissoudre cette institution répressive est une urgence pour la Tunisie pour instaurer la démocratie et parler d'un vrai changement.

8 commentaires:

  1. Entièrement d’accord pour dire qu’il faut une dissolution immédiate de la police politique. Ce corps de police se comporte en dictature comme une milice a la solde du dictateur. En 50 ans de dictature en Tunisie et en dépit de la loi, elle a torturé, kidnappé des citoyens, détruit des biens(véhicules des citoyens, commerces) empêché les rares associations(ltdh,atfd,partis,ligue des ecrivains libres,ordre des avocats,association des magistrats,uget,association des journalistes…)de tenir leurs reunions et congres…elle a pourchassé les gens jusque dans les cimetieres( enterrement du blogeur Zouhair Yahyaoui et celui du poete Tahar Hammami). Les élections d’une chambre constitutionnelle ne pourront pas avoir lieu dans un climat serein et démocratique sans la dissolution de cette police…sinon la surprise sera grande…un retour en fanfare d’une autre dictature…déjà il ya quelque jours devant la coupole d’el menzah…des centaines de Rcdistes s’affichaient au grand jour…

    RépondreSupprimer
  2. pour RCd devant coupol j'ai vu le lundi dernier ali chaouch un grand dirigent du rcd dans la foule

    RépondreSupprimer
  3. la 1er décision d'un gouvernement mime provisoire devrait être la dissolution de la police politique.
    si non pour quoi faire tout ces sacrifices .
    police politique dégage
    rcd degage

    RépondreSupprimer
  4. salam lina
    chere compatriote je vous encourage et je soutien toute bonne volonte qui travaille pour le bien et l'interet de cet amour qu'on partage.LA TUNISIE.chaque personne l'aime a sa maniere et sa deffinition de l'amour...vous savez y'en a qui aime par interet,y'en a qui son jalous y'en a qui sont possessif y'en a qui sont amoureux mais de leur ego....etc le dieu a cree de tout les couleurs et le plus important dans tout ca c'est REUISSIR a cohabiter dans le respect et avec nos differance.Alors j'appelle les vraie les fideles compatriotes a proteger notre chere tunisie des nostalgique comme des reveurs non realiste a cote de la plaque et du coup distructeur malgres eux ou peut etre pas...
    LETAPE actuelle nous demande beaucoup de prudence de sagesse de communication constructive le retour de la securite et surtout l'interet general.
    c'est pas le moment d'augmenter les salaire ou de regler les petits compte...ni de tout changer de jours au lendemain.DOUCEMENT MAIS SUREMENT chaque chose a son temps le plus urgent c'est mettre la bonne locomotive sur les rai et a chaque etape rajouter le bon contenaire.Et ne vous inquietez pas les amis ON LES A A L'OIL et on doit tous le faire non pour mettre les baton dans les roue mais pour avancer tous ensemble.
    NOTRE RESPONSABILITE A TOUS AUJOURD'HUI EST ENORME ENVERS NOS MARTYRE ENVERS NOS ENFANTS PLUS TARD ET ENVERS NOS FRERES ET AMIS QU'ON A INSPIRER ET ASPIRER DANS CE VENT DE LIBERTE ET DE DIGNITE...ALORS SOYONS A LA HAUTEUR.

    ETOILES-A-STRAS

    RépondreSupprimer
  5. Elle est dissoute. On ne pourra pas éliminer tous ceux qui ont soutenu le dicteteur pour s'enrichir,se faire pistonner pour un job ou autres privilèges...
    La chasse aux sorcières va être difficile. J'ai suivi une émission sur Hannibal TV où des cinéastes Tunisiens parlent d'un important producteur,de ses relations avec l'ancien régime ...
    Vont-ils encore retourner leurs vestes?
    Comment pouvoir les côtoyer sans avoir la nausée?

    RépondreSupprimer
  6. bonne très bonne nouvelle vive le peuple

    RépondreSupprimer
  7. Elle est dissoute et c'est un grand pas vers la démocratie !

    RépondreSupprimer
  8. J'ai besoin de te contacter Lina

    j'ai besoin ton mail: écris moi:

    txelletbonet@gmail.com

    RépondreSupprimer