vendredi 21 janvier 2011

Poème dédié à la Tunisie

 J 'ai trouvé ce poème dans l 'un des commentaires laissé sur mon blog et je voulais le partager avec vous. Merci Rosier.

2011 la comète Tunisienne.

Dictateur et bandit aux pieds d’argile,
Le sinistre Ben Ali Zine El abidine,
Ayant auparavant détruit son homonyme,
Pour régner à jamais sans penser périr,
Bouffon et vulgaire copie représentative,
Marionnette aux mains d’administrations néocoloniales,
Défenseur zélé de leur égoïste intérêt,
Missionné pour maintenir tout un peuple,
Dans l’ignorance et une misère sans fin,
Au service de ses maitres du moment,
De sa famille de pacotilles et son entourage de mercenaires,
Abusant sans vergogne de sa patience et sa compassion,
Le sang pur du martyre Mohamed Bouazizi,
A fait déborder la coupe, déjà, dégoulinante,
Sans crier garde, avec brio, intelligence et se dépassant de courage,
Comme un volcan, un souffle, gigantesque, de colère sans haine,
Emporta l’innommable personnage et son régime,
Ralluma au passage le flambeau de la liberté à jamais éteint,
De tous les peuples de la région qui ont salués dans la joie,
Le passage de cette inattendue comète de la liberté.
Le combat héroïque des tunisiennes et Tunisiens est notre.

Rosier belda.

4 commentaires:

  1. Le violet s'est en allé
    Il a quitté nos écrans de télé
    Il a laissé place au rouge
    Il faut croire que les choses bougent
    Dorénavant, l’antenne est ouverte
    On y parle de retrouvaille et de perte
    De révolutionnaire, de progressiste, d’islamiste et de conservateur
    D’espoir, de courage, de frayeur et de peur
    Personne ne doit être mis de côté
    Le débat contradictoire est souhaité
    C’est ensemble que l’on doit construire les pages de notre histoire
    C’est ensemble que l’on protège notre pays chaque soir
    Aux aguets, au cas où les vieux démons du passé resurgissent
    Que nos forces s’unissent de Tataouine à Bizerte en passant par Tunis
    Et pour gilet par balle la blancheur d’un débardeur
    Gourdin, batte, barre de fer pour protéger Mères et Soeurs

    Kimmo

    RépondreSupprimer
  2. Du mal à dormir car j’ai peur
    Je dois croire en l’avenir, laisser parler mon cœur
    Des milices armées adorateurs du dictateur
    Pillent et terrorisent le peuple tunisien.
    Les chiens du RCD n’ont toujours pas cédé.
    Le peuple tunisien doit s’organiser.
    C’est sur la Démocratie que l’armée doit miser
    Soldat si tu dois viser, vise les sbires de Ben Ali
    La Révolution du Jasmin est en marche en Tunisie
    Elle est à toi cette révolution Mohamed Bouazizi
    Elle est à vous Nos martyrs tombés sous les balles de l’ennemi
    Chaque balle meurtrière sera source de motivation
    La rue doit continuer à faire pression
    A l’usure, les pierres ont chassé 23 ans de dictature
    Personne ne doit voler votre victoire
    Certains opportunistes se voient déjà Président et le disent dans les médias.
    "A de pareilles insolences on ne répond que par des victoires."
    Exprimez-vous, vous êtres libre, ô vous média
    Vous n’êtes plus à la solde du pouvoir. Il faut le savoir
    Le peuple TUNISIEN n'est pas à vendre au rabais en ces temps de solde
    La Tunisie, aujourd'hui, est de nouveau un pays indépendant
    Le 14 Janvier 2011 sera une date historique
    Restant prudent, ta rhétorique Ghannouchi
    Ne nous feras pas oublier nos martyres tombés pour la Démocratie.
    C'est au peuple tunisien de décider son avenir ...
    Respect de l'article n°57 de la Constitution de la République tunisienne du 1er juin 1959

    Du sang neuf à Carthage pour que cesse ces scènes de pillage

    Dans le monde, vos frères et sœurs sont avides d'informations
    Et guettent de vos nouvelles, soutiennent votre incroyable Révolution

    le 15 Janvier 2011
    Kimmo

    RépondreSupprimer
  3. je vis en suisse depuis 20 ans. quand j'ai quitté tunis j'avais le coeur alourdi par tant de désespoir, de vide spirituelle et d'attente de liberté et de travail. depuis je me suis occupée de ma petite vie et j'ai petit à petit oublier mes espoirs pour une vie meilleures dans mon pays. la révolution m'a donné une monumentable GIFLE et m'a rappelé que je ne dois jamais oublier d'oú je viens.

    RépondreSupprimer