mardi 4 janvier 2011

RSF/ Censure du Net : les autorités passent à la vitesse supérieure.



De nombreux militants et blogueurs ont dénoncé le piratage de leurs comptes email et Facebook. Dans un post daté du 3 janvier 2010, intitulé “Vous ne pouvez pas nous empêcher d’écrire” (http://atunisiangirl.blogspot.com/2011/01/you-cant-stop-us-from-writing.html), Lina Ben Mhenni, l’une des victimes de ces hackers, fait part de son indignation. Elle évoque le sort similaires de blogueurs et journalistes tels Sofiene Chourabi et Azyz Amami.

Vous pouvez lire tout l'article ici 

1 commentaire:

  1. Deux Dictatures les même méthodes de censure

    Nouvelle Tentative de Blocage du Net iranien et comment cela peut-il être
    contourné

    Nouvelles qui nous sont parvenues le 12 janvier 2011 par le site Iranien
    Freedom Messenger

    Il semblerait que le blocage du net mis en place par le régime de la
    dictature de Ben Ali en Tunisie, ai donné encore de nouvelles idées a la
    dictature de Khamenei et Ahmadinejad en Iran.

    Il y a de grandes chances que le régime Iranien, qui au vu de ses
    nouvelles « réformes » ultralibérales et ultra capitalistes, de coupures
    et de réductions des produits de base subventionnés ne craigne que la
    lutte courageuse du peuple Tunisien contre un régime tout aussi
    dictatorial et ultra capitaliste, ne fasse tache d’huile vers l’Iran, le
    régime sait que comme en Tunisie la colère sociale couve et ne demande
    qu’a exploser

    Au cours des dernières 48 heures, il semble que ce que les iraniens
    appellent le Grand Firewall Persan, ai subis une mise à jour, de grande
    ampleur pour tenter de bloquer un certain nombre d'outils de
    contournement, y compris Tor. I

    Les militants et cyberactivistes iraniens, et de leur diaspora en exil a
    l’étranger ont écrits au site Freedom Messenger,pour le prévenir que les
    plateforme de diffusion comme Tor, Hot Spot Shield, UltraSurf, et Freegate
    connaissent tous des gros problèmes de connectivité tant à l'intérieur
    de l'Iran que vers le monde extérieur depuis ces dernières 48 heures

    https://www.torproject.org/docs/bridges.html.en

    Les recherches faite par le site Freedom Messenger indiquent que les
    communications basées sur des réseaux SSL sont limitées à 2 kilobits par
    seconde ou avec des taux de passage simplement complètement bloqués.

    Cela incluse des technologie de base, ssh de ssl, VPN, et d’autres
    technologies de proxy.

    Dans cet article Freedom messenger déclare qu’il va travailler sur ce qui
    se passe réellement et les moyens susceptibles de contrer ce nouveau
    blocage du net Iranien La réponse a court terme selon le site est
    d'utiliser les ponts qui ne sont pas sur le port 443.

    Quelques graphiques pour voir les résultats sur Tor de nos mesures de Tor
    portail sont disponibles sur le site Freedom Messenger

    http://freedomessenger.com/?p=21270

    Voir aussi sur le site de Tor

    https://metrics.torproject.org/

    http://blog.torproject.org/blog/new-blocking-activity-iran

    https://blog.torproject.org/blog/new-blocking-activity-iran

    Le blog du site tor project avait fait le même constat pour les blocages
    et le filtrage du Net Tunisien orchestrés par le régime de la dictature de
    Ben Ali

    http://blog.torproject.org/blog/measuring-tunisian-tor-usage

    D’autres infos également sur le site cyber activiste Iranien en Persan et
    en Anglais

    https://www.azadcyber.info/

    https://www.azadcyber.info/articles/category/english

    RépondreSupprimer