dimanche 30 janvier 2011

Censure: MANIFESTE DU CHKOUPISME

Un jour mon blog a été censuré à cause de ce passage du livre l' Archéologie Du Chaos (Amoureux) de Mustapha Benfodil que j 'ai inséré dans le blog. Aujourd'hui je le re-publie pour dire non à la censure .

J' ai déjà parlé de mon état après qu'on m'a demandée d'écrire un billet pour mon blog tout en oubliant les lignes rouges et les censeurs.
Je n 'ai pas réussi a le faire a force de m 'auto censurer.Mais aujourd'hui je me suis rapplee du livre déjanté et original ( comme me l'a écrit mon amie qui me l'a offert dans sa dédicace ) , et je parle biensur de l' Archéologie Du Chaos (Amoureux) de Mustapha Benfodil .
>A la fin du livre il y'a un manifeste que voici:



-Le MANIFESTE DU CHKOUPISME-


La place naturelle de l’intellectuel est dans l’opposition.

La place naturelle de l’Anartiste est dans la clandestinité.

Il faut installer un climat insurrectionnel dans le pays.

Un climat d’instabilité positive.

Il faut une opposition armée pour faire partir ce régime.

Ou une révolution populaire.

Il faut organiser une grande marche populaire.

Il faut interdire au ministère de l’Intérieur d’interdire d’occuper la rue.

Il faut interdire le ministère de l’Intérieur.

Il faut se réapproprier la rue,seule arène de démocratie véritable.

La vraie bataille, c’est dans la rue.

La rue,c’est le maquis urbain,le terreau de l’agitation citoyenne.

La rue, c’est la contestation à la portée de tous, c’est le maquis pour tous.

La rue, c’est le Parlement populaire.

La rue, c’est le Parlement suprême.

Il faut se réapproprier l’Histoire et la mémoire du peuple, détournées par la propagande officielle.

Il faut isoler les chiens de garde du pouvoir.

Les Anartistes doivent agir par actions commando. Il faut un commando culturel. Un commando de tapageurs et de gais tagueurs. Il faut surprendre l’opinion publique par du spectaculaire.

De l’événementiel. Il faut faire de l’activisme artistique un happening événementiel.

Il faut réanimer la société aux électrochocs.

Il faut une guérilla culturelle.

Les Anartistes doivent prendre linguistiquement le pouvoir et défaire les récits officiels.

Il faut occuper esthétiquement le territoire. Il faut occuper plastiquement, visuellement, la ville.

Il faut faire sensation par des interventions choquantes : envahissements de terrains, grèves sauvages, cocktails Molotov, émeutes ponctuelles, barricades. Il faut émouvoir, frapper, étonner, surprendre. Le peuple somnole, il faut le bombarder avec des messages violents.

Il faut réactiver le communisme.

Il faut récupérer l’islamisme.

Il faut réanimer le foyer kabyle.

Il faut envoyer des délégations dans les prisons.

Il faut libérer Carlos.

Il faut libérer Marwan Barghouti et tous les prisonniers palestiniens.

Il faut libérer Georges Ibrahim Abdallah, leader des FARL (Forces armées révolutionnaires libanaises) qui croupit en prison, en France, depuis 1984.

Il faut libérer Mumia Abu Jamal.

Il faut des happenings qui prennent d’assaut les plateaux de télévision.

Il faut abolir la télévision. Il faut libérer l’image, libérer le son, casser les studios, détruire les paraboles, libérer les ondes. Il faut un attentat hertzien.

Il faut créer un réseau de radios libres.

Il faut ouvrir un maquis littéraire sur Internet.

Il faut multiplier les blogs subversifs.

Bloggers du Monde Unissez-vous !

Il faut infiltrer tous les réseaux intellectuels et les mouvements underground : Réseau Voltaire, Réseau Averroès, etc…

Il faut faire bouger le champ idéel national. Il faut un large mouvement artistico-politique contestataire faisant
feu de tout bois.

Il faut taguer tous les murs de la Ville, exp(l)oser partout, partout, partout. Nos oeuvres doivent irriguer, inonder, submerger le pays. Il faut se répandre comme un liquide fielleux dans les places publiques, fêter le peuple, libérer la formidable énergie des chômeurs, des délinquants, des loosers et des marginaux.

Il faut se réapproprier l’espace, démocratiser les buildings officiels. Il faut braver les barrages, vrais ou faux, casser tous les sens interdits, faire entendre notre voix dans la Cité !

Il faut pousser les étudiants à manifester, les chômeurs à râler, les femmes à bout, les entreprises à la faillite, les mosquées à la dérive, les imams à la dérision, les soldats à la désertion, et les jeunes à la désobéissance civile : le secteur des idées n’a jamais été aussi prospère que dans les périodes de troubles.

Il faut réinjecter de la provoque dans le corps social, réveiller les cellules dormantes : partis interdits, presse bâillonnée, mouvements essoufflés, journaux suspendus, idéaux moisis, films censurés, livres pilonnés, amphlets saisis, dissidents proscrits, leaders emprisonnés, procès-verbaux détruits, sites Internet bloqués, forums fermés, associations dissoutes, tracts dissimulés, syndicats sous scellés.

Il faut faire buguer le Système.

Nous décrétons le 5 octobre Journée Nationale de la Colère.

Le Parlement Imaginaire sera notre organe. L’organe avec lequel nous allons uriner sur tous les murs officiels et les palais de nos potentats.

Il faut se faire tous les soirs hara-kiri sur les planches.

Il faut une révolution ponctuelle et diffuse. Une révolution de chaque instant, de chaque lieu, de chaque jour, de tous les jours. Une idée folle pour chaque jour que Dieu fait ou défait.

Il faut un théâtre-vérité. Pousser le happening à l’extrême.

Produire un hyperréalisme de choc où chacun jouera son propre rôle. Il faut recruter les personnages dans la salle. Chaque spectacle doit se terminer par un drame. Mettre à contribution des pyromanes, des tueurs, des oleurs, des violeurs, des kamikazes, des flics,des putes,des drogués,des parias,des terroristes.Il faut que ça fasse tilt, paf, gaffe, choc. Il faut faire désordre bordel de merde !

Il faut un changement qui s’opèrerait comme une frappe chirurgicale, radicale, pour affranchir la société des tenailles du système.

Boycotter l’école,brûler le code de la famille,ne plus payer d’impôts...

Il faut un comité populaire pour enquêter sur la corruption.
Sur les passe-droits.

Sur les licenciements.

Sur les privatisations.

Sur les dépassements.

Sur les massacres organisés.

Il faut mettre en place un Observatoire civil des droits de l’homme.

Derrida avait fait de la déconstruction un paradigme de lecture. Nous faisons de la déconstruction un style de combat.

Il faut défaire nos gouvernements, destituer nos institutions.

Il faut boycotter, parasiter, saboter les élections : tous les dirigeants politiques doivent être « désélus » au sifflage universel.

Il faut restructurer le champ social dans le sens d’une société parallèle. Nous avons déjà une forte économie parallèle. Il faut créer une Algérie parallèle dans le dos du pouvoir. Une société de la marge où nous voterons une nouvelle constitution, un nouveau parlement, un nouveau gouvernement, une nouvelle vie, et Fellag sera notre Président par contumace.

Il faut lancer des coopératives de l’espérance.
Et une caravane de solidarité.
Une marche grandiose, de In Guezzam à Alger.

Il faut casser l’Ordre narratif dominant et provoquer un bouleversement du champ sémantique national. Il faut injecter de la contre-culture en lâchant des barbarismes en tout genre dans la nature. Il faut par une archéologie et une généalogie étudiées, destituer les sens primitifs imposés par les castes diri-geantes et casser le logocentrisme ambiant. Il faut détruire le Discours officiel et instaurer un Babel dérangeant en suscitant une confusion générale des signifiants dans la cité, et par une mise en signe subversive sur scène.

Une fois ce destin accompli, il faut détruire notre propre langue avant qu’elle ne se mue en langue de bois à son tour, puis en langue de bois pétrifié, puis en langue officielle, puis en langue morte, puis en pensée fossile.

Il faut développer un art unitaire, précurseur d’une œuvre globale dont l’homme serait l’objet et le sens.

NB: Merci Mufida sans toi je n 'aurais jamais découvert ce livre.


Les Anartistes, tout en étant engagés contre Dieu, l’Etat, la société, doivent prémunir leurs oeuvres créatrices proprement dites contre la tentation politique. Ils doivent toujours agir au second degré sur le monde. L’art militant a vécu. La littérature n’a pas pour mission de changer le monde mais seulement de le singer. S’il ne fait que cela, un artiste engagé est un artiste encagé. Régimenté. Il devient un fonctionnaire de la colère. Il s’aigrira et se grillera très vite.

Si l’écriture se fonctionnalise, elle se fonctionnarise.
On est niqués de la tête. Le véritable maquis est dans la tête.
NIQUES DE LA TETE, UNISSEZ-VOUS !

C’était le Manifeste du Chkoupisme et ses anti-commandements en direct du Maquis Littéraire…

Le présent coup de gueule sera publié dans le journal officieux de la République algérienne imaginaire et poétique.


Voila ce que j 'aurais bien aimé écrire et crier sur les toits ,dans toutes les rues . Notre situation se dégrade jour après jour .Il nous faut une REVOLUTION IDÉELLE!

12 commentaires:

  1. merci lina pour ce blog je suis devenu fan.aujourd'hui il passe a la télé le retour de rachid gannouchi je suis indigner de cette accueil de gens qui veulent que la dictature disparaisse pour applaudir on voyant une autre (peut être pire que la précédente);je voit pas que ce que la religion vient faire dans la politique et est ce que ces gens la se rappelle tous ses morts on algerie ou tous ce qui se passe en Iran .j'ai vraiment peur de l'avenir et j'espère que les payes arabo-musulmant arriverons un jour a comprendre ce qui est la laicité .

    RépondreSupprimer
  2. Salut, Lina! Je suis Alessandro Soler, je travaille à O Globo, le quotidien le plus grand de Rio de Janeiro, Brésil. Je co-édite "Megazine", une revue pour des jeunes gens qu'O Globo publie chaque semaine et je cherche des jeunes blogueurs pour parler avec nous de la revolution à Tunisie. Est-ce que tu peux (et veux) parler avec moi par e-mail? Mon adresse est asoler@oglobo.com.br. Tu peux me trouver a Facebook aussi: http://facebook.com/alessandro.soler. L'adresse de la revue à l'internet est http://oglobo.com.br/megazine.

    Je te remercie a l'avance pour ton temps et t'attention!!

    Alessandro Soler
    Rédacteur adjoint :: O Globo
    + 55 21 2534-5751
    + 55 21 2534-5780
    asoler@oglobo.com.br

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme : tu as raison mais n'aie pas peur (la peur est l'ennemie de la liberté et de la révolution)
    Les pays du golfe qui sont islamo-arriérés appuyent ben ali...arabie saoudite et dubai aussi...mme(?) trabelsi avant de partir a envoyé de l'argent sur compte à dubai et l'a fait transformé en or là-bas...
    Ce qu'il y a de curieux, c'est que les médias ne parlent (en Europe : rien, censure) plus de ben ali..personne ne le traque, personne n'en parle (arabie saoudite : pas touche! pétrole!) ni de sa femme (dubai, pas touche)
    Les pouvoirs (et non les peuples) occidentaux déroulent le tapis devant ces dictatures pétrolières moyen âgeuses... nous faisant subir en Europe, la construction de gigantesques mosquées au milieu de pays ...laïques (ils n'ont pas cette considération obséquieuse pour les chrétiens ou catholiques ou autres religions, que du contraire, chicaneries etc..)
    Ces mosquées gigantesques sont payées par les wahabites séoudiens... à Bruxelles, capitale de l'Europe, tout près des institutions européennes, il y a une mosquée wahabite et quantité de femmes entièrement voilées de n o i r (les règlements interdisent que l'on soit méconnaissable et totalement cachés en rue pour des raisons bien évidentes de sécurité, un hold up en burka..) il y a des burka, des niqab n o i r s, elles se baladent entièrement couvertes ainsi que des toutes petites filles...Il ne s'agit que d'un recul moyen âgeux toléré par les autorités (qui ne tolèrent pas les autres) Ces wahabites de surcroît ont exigé que quantité de sculptures classiques et oeuvres d'art de siècles soient ... censurées, cachées, éliminées...et l'on a o b é i!!!Le pire, la soumission aux rétrogrades

    Il est inquiétant d'avoir vu l'acceuil à l'aéroport du religieux londonien...

    L'intérêt des occidentaux (attention, pas du p e u p l e occidental qui est contre) est de démontrer que les arabes, magrébins ne peuvent être démocrates. La démocratie ne sert pas les intérêts de quelques privilégiés européens ou autres... les p e u p l e s européens en ont marre a u s s i!

    Soyez vigilants et ne vous laissez pas voler votre magnifique et spontanée révolution...Vigilance c'est le prix de la liberté que vous avez si chèrement payée... vigilance sans relâche...
    Vous êtes notre lumière à nous peuples européens harassés...

    Tiens autre chose, qu'en est-il véritablement d'Imed Trabelsi, le neveu adoré (et fils en fait) de leila la coiffeuse vulgaire?
    Etrange affaire : d'abord la rumeur a cour qu'il était mort poignardé ensuite qu'il était prisonnier de la police... et on n'en parle plus!
    Bizarrerie totale... Où est ce délinquant? Caché? Protégé? Exilé? Où?Personne n'en parle plus!

    RépondreSupprimer
  4. Archéologie Du Chaos (Amoureux) de Mustapha Benfodil
    Magnifique extrait
    Penséen à taguer sur les murs européens (la dictature financère a réussi à éliminer les tags... sans répression mais avec dépression..)
    Il n'y a plus de joie de vivre... il n'y a que du harassement.. et du chantage

    Une fenêtre ouverte sur la liberté
    Soyez vigilants, amis tunisiens... résistez et continuez...

    RépondreSupprimer
  5. تحية لكل الشعب التونسي علي ه الصمود والتحدي
    بتمني تلاقو الراحة وعزة النفس مثل ما بتحبو
    رائعين جدا
    وكل العالم عم يشهد بانكم بداية لكل البلدان لحتا تطلع عن صمتها للجكام المرتزقة اللي عم يشربو من تعب المواطن وجهدو
    بتمني من نصر لي نصر وعقبال ما يتحرك الشعب النايم اللي عندنا
    سلام

    RépondreSupprimer
  6. Fantastic!Marbellous! Thank you for doing this blog, Lina! Go, go, go tunisian women and tunisian people! European people are learning from you, you are a model for us, thans for losing your fear and fighting for freedom, justice and democracy! A big kiss from Spain to all of you!

    RépondreSupprimer
  7. hi
    i come from iran.iran is a country between persian gulf and kaspian sea in west of asia.we had a revolution same as you about 30 years ago.we had a king and people didn't like him.some people thought eslamic leaders are very simple and good and give power to them.they executed islamic laws and we fell into a dictatory worse than before.
    please please please be very careful.
    now you are in an important period.now is your great responsibility.
    please inform your country eggheads to study iran revolution.
    we follow your news with worry and some people here want you success.
    bye

    RépondreSupprimer
  8. lina, je vous remercie de votre force, votre enthousiasme, et votre désir de liberté. Je suis etonnée de voir le courage du peuple tunisien, et j'ai honte de la gauche européenne qui reste muet et n'exprime pas la solidarité dans la rue.
    salut!

    RépondreSupprimer
  9. Eres grande niña hermosa. Un abrazo de admiración y reconocimiento a ti y a los tunezinos desde Colombia

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour lina,

    Je suis franco tunisienne et je travail pour un TO français. Je voudrez aider mon pays en redynamisant le tourisme , en faisant comprendre aux voyageurs qu'il n'y a plus de soucis et que l'on peut retourner sans problèmes.
    Lors du séjour que nous allons organiser nous aimerions organiser une petite conférence sur la "Tunisie avant et après Ben Ali" et nous aimerions que vous fassiez parti des invités.
    Seriez vous partante ?
    cela devrait se dérouler entre fin mars et début avril.
    Merci beaucoup
    vous pouvez me répondre sur ayadi.carine@yahoo.fr

    RépondreSupprimer
  11. Salut,

    Bravo pour votre courage, mais permettez-moi quelques critiques et de vous donner mon opinion. depuis le début je suis de tout coeur avec votre soulèvement populaire mais ce n'est pas une révolution. C'est un soulèvement qui n'a ni colonne vertébrale ni parti pour renverser l'Etat. L'Etat bourgeois est intact avec un simple changement de chaises musicales,police et armée bourgeoises mènent encore la danse. Vous soutenez cette parodie de révolution avec un incroyable mépris (typique des enseignants) pour les prolétaires en prétendant leur apporter une conscience politique et en dédaignant leurs revendications salariales... C'est avec des gens "démocratocs" comme vous que les musulmaniaques vont reprendre du poil de la bête. Les prolétaires n'ont que faire des phrases creuses sur la liberté, ils veulent vivre, travailler pas mendier auprès des mêmes "autorités". Au moins avez-vous le mérite de ne pas dénigrer ceux qui voguent vers l'inhopitalière Italie car en France nos stupides gauchistes font croire que ce sont les flics tortionnaires qui quittent leur planque et leurs biens malhonnêtement accumulés. Je vous souhaite bon courage quand même, et de vous situer un jour aux côtés du prolétariat.

    Jean-Louis Roche
    proletariatuniversel.blospot

    RépondreSupprimer
  12. Vive la révolution.
    Espero que os tunisinos contribuam para o combate a tanto preconceito e exploração que há no mundo.
    Todo este movimento faz-me lembrar o que se passou em Portugal no 25 de Abril de 1974, após uma ditadura de 48 anos.

    RépondreSupprimer